what are you looking for ?
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
They thought they were almighty... they never felt fear... but now... they learn... [Intrigue]



Partagez | 
 

 They thought they were almighty... they never felt fear... but now... they learn... [Intrigue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Dante Corino
Memento Mori

♣ Credit : Mimi
♣ Parchemins Enregistrés : 104
♣ Where are you ? : certainement en traque...
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Cave Inimicum
♣ Character Age : 20


« BEHIND THE MASK »
● Profession:
● Appartenance: – Good Side
● Carnet Relationnel:

MessageSujet: They thought they were almighty... they never felt fear... but now... they learn... [Intrigue]   Mer 4 Aoû - 16:21

¤ FLASHBACK ¤

Ils avaient tout planifié durant trois semaines, Arès ne cessant de faire le va-et-vient entre la forêt et la tour des Serdaigle. Les messages étaient toujours le plus court possible, réduisant tout au minimum, de crainte qu'ils ne tombent entre de mauvaises mains, même si Dante avait bien entendu toute confiance en son meilleur ami et plus fidèle compagnon. Il savait que Arès préfèrerait perdre la vie que de se laisser prendre par l'ennemi...

L'idée avait germé doucement dans son esprit lors de ses séances quotidienne d'échec contre lui même, sur un vieux jeux de sa grand mère... Un bon vieux plateau moldu, où le jeune homme devait faire tourner l'échiquier pour jouer le coup de son adversaire, soit lui même. Il se servait de ces moments de solitude pour laisser son esprit vagabonder et résoudre les problèmes qui se présentaient au fil du temps... le plus important étant de trouver le moyen de frapper efficacement les mangemorts et leur descendance à Poudlard sans mettre en péril l'organisation et la vie de ses membres. Toutes ses pensées étaient focalisé sur ce but ultime et chaque hypothèse qu'il échafaudait ne résistait pas bien longtemps à la contre analyse sans compromis à laquelle il s'astreignait chaque fois, énonçant ses théories à voix haute dans la salle secrète Arès lui servant de témoin et donnant régulièrement son avis par des croassements et plus accessoirement en se cachant la tête sous une de ses ailes lorsque l'idée était vraiment trop mauvaise. Ce fut le cas jusqu'au jour où apprenant que les Serpentards avaient une nouvelle fois festoyé dans la forêt interdite, il émit la première chose qui lui passa par la tête à savoir que les habitants de la forêt seraient bien avisés de leur tomber sur le râble pour leur inculquer le respect. Arès ne réagit pas dans l'instant suivant mais instantanément, ses sers ouvrir même la peau de l'épaule de son maitre pour s'y enfoncer profondément laissant coller le sang le long du bras de Dante et goutter au sol pour y former une flaque. Et c'est depuis cette même place au pied de son lit, là où le sang séché avec laissé une tâche indélébile sur les pierres, qu'il se tenait chaque jours attendant le retour du corbeau porteur des nouvelles de la forêt.

Trois semaines d'échanges, de tractations, pour en arriver à ce moment... il avait obtenu audience auprès du Conseil de la Forêt où chaque espèce était représentée. Ils acceptaient de le recevoir comme un allié potentiel, il avait une tribune ouverte pour leur exposer son projet et peut être même, qui sait, les joindre à sa cause... Mais les habitants avaient paru réticents quant à son approche, le nom de Corino n'avait pas aidé... Arès semblait à l'aise sur son épaule au milieu de cette clairière et son calme apaisait les tensions du jeune Serdaigle, comme si les deux étaient branchés sur le même réseau et que l'un pouvait transmettre à l'autre ses sentiments, ses ressentis ou encore son calme... Seulement Dante avait la mauvaise impression qu'il quitterait cette forêt à la tête d'une armée ou ne la quitterait pas du tout. Les habitants de cette dernière n'étaient pas réputés pour leur clémence.

En les voyant arriver les uns après les autres, Dante ne put s'empêcher de voir toutes les possibilités qui s'offriraient à lui si jamais son éloquence et son pouvoir de persuasion faisaient effet, il y avait là des Centaures, des araignées géantes, un représentant du peuple du Lac Noir en la personne d'un crapaud de la taille d'un chien, et d'autres créatures que Dante avait du mal à reconnaitre ou identifier tant elle lui semblaient incroyables. Ce fut un Centaure qui l'invita à parler une fois que tous eurent pris place autour du jeune homme, il ne voyait même plus la base des arbres tant ils étaient nombreux. Plus que jamais il aurait souhaité ne pas être seul, ne pas mener ce combat en solitaire, mais avoir des gens plus instruits, plus sages sur qui compter, qui auraient pu le conseiller, le guider dans sa quête, mais voilà pour le moment il était seul et n'avait que Arès pour le soutenir...

Trop conscient peut être de l'enjeu de cette entrevue, ses premiers mots furent de simples bégaiements, mais une fois que les mots commencèrent à sortir normalement, après que Arès lui ait transmis une part de son contrôle, ils ne s'arrêtèrent plus. Dante était comme porté par son discourt, il marchait même d'une créature à l'autre prenant à témoin, qui du Centaure, qui de la nymphe, pour appuyer ses dires. N'hésitant pas à en appeler à l'honneur, au don de soit et à la résistance contre l'oppresseur, exaltant chacun à montrer l'héroïsme dont, il était certain, chaque race était capable. Il ne s'aperçut même pas que son corbeau avait quitté son épaule pour rejoindre une branche d'où il observait désormais son maitre haranguer ce peuple dont il n'avait jamais vu la plupart quelques minutes plus tôt. Il aurait tant voulu que Jessica soit là pour le voir et le guider plus judicieusement dans ses mots et c'est avec l'image de sa grand-mère gravé au cœur qu'il finit sa démonstration en mettant genoux à terre devant l'ensemble du peuple venu ici à sa demande.

Il avait abattu toutes ses cartes, usé de son meilleur atout et maintenant tête baissée, il attendait la décision, soit il gagnait des alliés soit son corps serait enterré quelque part au pied d'un des arbres qu'il avait croisé en arrivant. Comme pour partager son sort, Arès retrouva son épaule et inclina de la même manière la tête collant son bec le long de la mâchoire de Dante.

¤ FLASHBACK ¤

Son discourt avait semble-t-il porté ses fruits car il était aujourd'hui debout, vivant et fort d'une nouvelle alliance, devant la table de la Confrérie, attendant une nouvelle fois que chacun s'installe, mais cette fois-ci il était le chef, il n'avait rien à craindre, c'est lui qui imposait le respect et le silence en ces lieux. Arès en était tout aussi conscient et il se tenait de manière hautaine sur l'épaule de son maitre, scrutant de son œil noir les membres arrivant en retard et s'installant dans la hâte. Dante avait envoyé personnellement le corbeau porter le même message à chaque "frère" et "sœur" de la Confrérie, "La nouvelle Ère débute ce soir soyez présents ou ne soyez plus." Il n'avait pas signé le texte mais savait que chacun saurait en voyant le messager de qui venait l'ordre de rassemblement.




L'ordre de passage pour ce sujet d'intrigue sera donc le suivant pour des raisons de praticité : Charlie en 1, ensuite Naomi en 2 et si cette dernière est toujours absente durant cette période Dante reprendra la parole afin de lui laisser le temps de revenir pour ensuite suivre le rythme classique Charlie 1, Naomi 2, Dante 3.

Ce qui nous donne pour les deux premiers tours:
  • Charlie
  • Naomi ou Dante si besoin
  • Dante ou Naomi si Dante a du reprendre la parole avant
  • Charlie
  • Naomi
  • Dante


Il est bien entendu autorisé durant votre première réponse si vous parlez de la réception du message de jouer le personnage de Arès à votre guise, en gardant et je vous fait confiance pour ça, les caractéristiques de l'animal intactes et son caractère tout autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Naomi J. Rowley
Ice && Fire.
Nerver now the next move she'll make.

♣ Credit : (c) Maquizz
♣ Parchemins Enregistrés : 48
♣ Where are you ? : In your dreams
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : uc - Véritasérum
♣ Character Age : 20 y.o


« BEHIND THE MASK »
● Profession: Etudiante & Préfète en Chef de Serdaigle
● Appartenance: – Good Side
● Carnet Relationnel:

MessageSujet: Re: They thought they were almighty... they never felt fear... but now... they learn... [Intrigue]   Lun 9 Aoû - 16:30

Me trouvant dans le parc de Poudlard, tranquillement adossée au tronc d’un arbre tricentenaire, à lire un de ces romans moldus qui me plaisaient tant, mon attention fut entravée par la visite d'un oiseau au plumage aussi noir que l’ébène ou que la plus profonde des nuits. Je reconnus immédiatement Arès, le fidèle compagnon de Dante, ce Serdaigle dont j’avais plus ou moins fait la connaissance la semaine précédente dans notre salle commune. « Bonjour Arès, que me vaut l’honneur de ta visite ? » Lançai-je à l’animal, une fois qu’il se fut posé sur le sol, près de là où j’étais assise. Il venait de lâcher d’entre ses serres, un parchemin roulé, monté d’aucun sceau en particulier, et maintenu fermé par une simple lanière de couleur rouge sang.
Je ramassai le message sur l’herbe fraîchement tondue et le parcourut rapidement. Il n’y avait qu’une phrase d’inscrite dessus. Le ton était ferme, énergique, presque autoritaire. Pas difficile de reconnaître le style de Dante, et j’esquissai un sourire l’imaginant écrire cette missive d’un air préoccupé. Pour qu’un message émanant de lui soit d’une telle brièveté, j’en déduisis qu’il ne pouvait s’agir que d’une annonce importante qu’il prévoyait de faire dans une réunion qui aurait lieu le soir même.
Une fois que j’eus parcouru ce rapide message, l’encre magique avec laquelle il avait été écrit s’effaça d’elle même. C’était ce qui avait été décidé pour plus de confidentialité, une mesure de protection de nos réunions. Superflue pour certains puisque la salle où nous nous réunissions était déjà magiquement protégée et n’était accessible que pour nous et les professeurs qui voulaient bien nous soutenir dans nos actions.

Durant la journée, je m’interrogeais, tout en écoutant les cours d’une oreille plus ou moins attentive, ce qui pouvait être si urgent pour réunir la Confrérie de façon si précipitée et presque alarmante. Avait-on été trahis par quelqu’un ? Etait-ce un des nôtres qui s’avérait finalement être un faux frère ? Ou bien l’un de nous avait-il été « arrêté » par l’un des mangemorts qui régnait sur Poudlard pour le compte de son maître ? Dans tous les cas, les hypothèses n’étaient pas réjouissantes. Mais à l’heure du déjeuner je ne vis personne manquer à l’appel aussi cela brouilla les pistes dans mes supputations, et acheva de me préoccuper. Les cours passèrent de ce fait en second plan. J’y assistai, mécaniquement, l’esprit totalement ailleurs, sachant pourtant que ce n’était pas la bonne attitude à adopter. Sans trop savoir pourquoi, cette missive m’avait inquiétée et j’avais passé la journée aux aguets, les sens en alerte.

Quand les cours prirent fin, je ressentis un certain soulagement, chose plutôt rare pour l’étudiante assidue et intéressée que j’avais toujours été depuis le début de ma scolarité, mais je savais que bientôt je serais capable de m’expliquer la raison de cette angoisse qui m’étreignais.
Installée dans la salle commune, je fixais mon manuel d’histoire de la magie sans pouvoir me concentrer sur le texte et cela ajoutait à mon agacement. Je détestait être fébrile et ne pas pouvoir contrôler mes émotions. Ce malaise ne me quittai pas, aussi décida-je d’abandonner mes livres pour aller me promener dans le parc. C’est presque instinctivement qu’en arrivant à la limite de la forêt, que je pris ma forme animale : un Husky sibérien au pelage gris & noir, avec au niveau du poitrail un petit oval légèrement plus clair, empreinte du médaillon offert par ma mère et qui ne me quittait jamais.

A l’heure dite, je regagnai le château et me rendis au quatrième étage, où se trouvait la salle secrète. Plus sereine qu’avant ma promenade, je me recomposai un visage impassible et entrai dans cette pièce magique. Deux ou trois autres étaient déjà arrivés et s’étaient installés autour de la table rectangulaire. Dante présidait, silencieux, Arès posté sur son épaule, attendant que tous soient arrivés pour prendre la parole. A mon tour je pris place, promenant mon regard sur les uns puis sur les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

They thought they were almighty... they never felt fear... but now... they learn... [Intrigue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Hogwarts Decadence † :: OUT OF THE GAME :: HOGWARTS INSIDE :: • quatrième étage :: » QG de la Confrérie (passage secret)-