what are you looking for ?
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Il s'en passe des choses dans les vestiaires...



Partagez | 
 

 Il s'en passe des choses dans les vestiaires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Azalée E. L Lestrange


♣ Parchemins Enregistrés : 66
♣ Where are you ? : Ha ha ha mystère
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Ils sont aux nombres de trois...
♣ Character Age : 18 ans


« BEHIND THE MASK »
● Profession: Eleve en 5eme année
● Appartenance: – Dark Side
● Carnet Relationnel:

MessageSujet: Il s'en passe des choses dans les vestiaires...   Ven 20 Aoû - 10:08

&

"Je vous fascine, ça vous étonne..."

    Je venais de faire une séance d'entrainement avec l'équipe de Quidditch. Il y avait beaucoup de gens aujourd'hui et c'est vrai que l'entraînement n'avait pas été facile. J'avais faillit étriper Fitz avait mit une demi heure à attraper le fif d'or et j'avais dis que l'entrainement se terminerait quand il l'aurait attrapé. Heureusement nous n'avions pas passé beaucoup de temps sous la pluie, mais elle était tellement forte que nous étions trempés quand même. De plus étant une fille il fallait que j'attende que ces messieurs est finit de se changer, donc j'ai attendu dehors. Enfin quand je suis rentrée dans les vestiaires, j'étais seule. J'avais décidé de prendre tout mon temps.

      Azalée -Améthyste surveille la porte, si quelqu'un arrive prévient moi.


    J'enlevais ma tenu de Quidditch qui collait tellement elle était trempée. Je pris une serviette que je laissais à l'entrée des douches. L'eau chaude qui coulait sur ma peau faisais beaucoup de bien après l'eau glacée de la pluie au dehors. Je restais un moment à me prélasser sous l'eau chaude, puis je sortie. J'enroulais la serviette autour de moi, elle était chaude et douce. Qu'est-ce qu'on ce sentais bien dedans. Je peignais un peu mes longs cheveux ébènes que j'envoyais ensuite en arrière. Lorsque que je me relevais je tombais nez à nez avec Kaïn. C'était le deuxième batteur de l'équipe et appart sur un terrain de Quidditch, je n'arrivais pas trop à l'apprécier. Je lançais un regard noir à Améthhyste, elle ne m'avait pas prévenue et en plus Mademoiselle se faisait caresser par le Serpentard.

      Azalée -Merci Améthyste, heureusement que je t'avais dis de me prévenir si quelqu'un arrivait.


    ]Si je ne connaissais pas Kaïn j'aurais pensé qu'il était revenu exprès pour m'espionner. Mais je ne pense pas, il ne m'aimait pas tellement, appart quand on faisait du Quidditch, parce que là on avait un but en commun : abattre le plus de monde avec nos cognards ! D'ailleurs c'est dommage, parce que je le trouvais quand même mignon ce petit Kaïn. En plus avec la pluie qui collait ses cheveux sur son front et ses habits trempés qui moulaient parfaitement ses muscles en dessous, il était vraiment mignon, mais alors vraiment mignon. Oula ! Qu'est-ce que je racontais moi ?! J'avais du tomber malade à cause de la pluie. Je secouais la tête pour enlever cette idée de ma tête et je lançais séchement à Kaïn :

      Azalée -Qu'est-ce que tu fiche ici Kaïn ? Non, pas que je voudrais m'habiller, mais un peu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kaïn Rookwood


♣ Parchemins Enregistrés : 50
♣ Where are you ? : ..
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : ..
♣ Character Age : ..


MessageSujet: Re: Il s'en passe des choses dans les vestiaires...   Dim 22 Aoû - 9:25

    Ça avait été long... Ils étaient tous trempés, de pluie comme de sueur, harassés, mais non, il avait fallu attendre que Loinvoyant attrape le vif d'or. Lancer une telle idée pour motiver l'Attrapeur, pourquoi pas. Mais Lestrange n'aurait pas pu revenir sur sa parole après la pluie torrentielle qui s'était abattue sur eux ? Bien sûr que non, il aurait fallu que la digne fille de Bellatrix ait une fierté moins.. disproportionnée. Autant rêver de voir Voldemort faire preuve de pitié ou de nuance. Du coup, l'entrainement avait duré encore et encore. Ça avait été long... Nan, ça avait carrément été chiant. Il aimait le Quidditch, il aimait le poste de Batteur, et ces moments comptaient même le petit miracle de le voir s'entendre à merveille avec leur insupportable Capitaine. Là ça avait juste été trop.

    Inutile de décrire l'humeur générale de l'équipe après ça, si ? Pour Kaïn cela tenait même de l'humeur massacrante et cela induisait inévitablement d'aller fumer sitôt que possible. Le jeune homme avait donc déposé sa batte aux vestiaires, récupérer sa baguette, puis, loin de se changer en même temps que les autres garçons de l'équipe, s'était éclipsé derrière le bâtiment pour griller le joint entamé le matin-même, sous un léger crachin, reste de l'averse qui les avait douchés. Bienvenue en Grande-Bretagne... Lentement, le simple fait d'inspirer plus profondément sur le cône, calma ses nerfs. Cela semblait si simple. Pourtant il ne fallu pas longtemps avant qu'il n'y ait plus rien à fumer que des restes de feuille à rouler.

    Le jeune homme s'était redressé, étiré et avait réalisé qu'il portait toujours ses vêtements trempés. C'était désagréable, collant. On en était quitte pour une douche cela dit. Plus détendu que dans l'autre sens, il avait refait le tour du bâtiment et y était entré sans prendre la peine de vérifier s'il était occupé ni par qui. Si bien qu'il tomba nez à nez avec une chouette qu'il avait suffisamment eu l'occasion de voir pour savoir à qui elle appartenait. Ce dont il se fichait royalement à priori. L'animal lui jeta un regard interrogateur et légèrement suspicieux. Ça ne dura pas. Ça ne durait jamais avec les animaux, allez savoir pourquoi, de toutes manières Kaïn ne s'était jamais posé la question. D'autant moins que c'était un superbe rapace, le plumage lisse, les yeux expressifs. Il tendit la main sans crainte ni animosité, et elle se laissa caresser sans rechigner. Le garçon en oublia provisoirement la douche qu'il venait prendre et la propriétaire de la chouette.

    Cependant la propriétaire en question n'était pas du genre à se faire oublier si facilement. Cette fois-là elle se rappela à eux d'une voix sèche et passablement agacée. Améthyste... Sérieusement... On devrait interdire aux petites filles de donner des noms aux bêtes, ne put s'empêcher de songer Kaïn. Néanmoins, le simple fait d'avoir aussi aisément, en fait inconsciemment, mis en échec la garde d'Azalée le fit sourire malicieusement. Sourire un peu nuancé quand il tourna les yeux vers elle. La jeune fille était encore drapée dans sa serviette, et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela lui allait bien. Sang jeune et prompt à lui monter à la tête, il aurait été difficile de ne pas apprécier le spectacle, quand bien même elle était une telle peste qu'il aurait préféré voir de quoi la déprécier un peu plus, de quoi se moquer d'elle, plutôt que de lorgner un peu trop ce que l'étoffe épaisse ne cachait pas. Il aurait été difficile aussi de ne pas voir là l'opportunité de titiller Lestrange et de lui faire payer un peu l'entrainement interminable qu'elle leur avait infligé. Son sourire prit la même arrogance qu'il arborait souvent face à Blondie Malefoy.

    - Et genre il te faut un vestiaire entier pour toi toute seule pour ça ? Moi je viens pour prendre une douche, donc je r'ssors pas, c'est con hein Lestrange ? Remarque, rien ne t'empêche de t'habiller. De quoi t'as peur ?

    Provocation pure et uniquement pour la mettre hors d'elle ou mal à l'aise, les deux étaient bons à prendre. C'était un jeu pas toujours très sûr ni très sain, qu'il ne menait qu'avec de très rares personnes, tous de parfaits serviteurs du Seigneur des Ténèbres, tous persuadés de faire partie d'une race supérieure, tous des narcissiques autoritaires. N'importe quelle autre fille, il lui aurait laissé la place, peut-être de mauvaise grâce, mais tout de même. Les vestiaires n'étaient pas l'unique endroit de Poudlard à posséder des douches. Mais ils étaient présentement le seul endroit où il pouvait en profiter pour emmerder une peste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Azalée E. L Lestrange


♣ Parchemins Enregistrés : 66
♣ Where are you ? : Ha ha ha mystère
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Ils sont aux nombres de trois...
♣ Character Age : 18 ans


« BEHIND THE MASK »
● Profession: Eleve en 5eme année
● Appartenance: – Dark Side
● Carnet Relationnel:

MessageSujet: Re: Il s'en passe des choses dans les vestiaires...   Sam 28 Aoû - 16:38

    Je lui aurait bien répondu qu'en temps que capitaine de l'équipe et en temps que Lestrange j'avais le droit à tout ce que je voulais je ne le fis pas. C'était Kaïn, mais c'était aussi mon équipier de batte. Il voulait jouer ? Ok, et bien on allait jouer, mais à ma façon.... Il y a une chose que l'on doit savoir sur les Lestrange et encore plus quand elle sont de sexe féminin, c'est qu'une Lestrange n'aime pas perdre, que ce soit un match de Quidditch ou un vulgaire pari entre pote, elle n'aime pas perdre. Il pensait que j'avais peur ? Il se trompait lourdement et j'allais lui prouver.

    Je pris ma baguette qui se trouvait sur le banc à côté de moi et lançais un sort à la porte du vestiaire pour être sur que ce cher petit Kaïn ne partirait pas. Je ne pensais pas qu'il le fasse, mais mieux vallait en être sur.


      Azalée -Comme tu veux Kaïn, profite bien, tu ne verra pas sa tous les jours.


    Je lui tournais le dos et commençais à sortir les affaires de mon sac. Je pris ensuite le temps de me sécher les cheveux, toujours ma serviette autour du corps. J'enfilais ensuite mon string noir, toujours sans enlever ma serviette, je n'allais quand même pas tout lui montrer d'un coup, ce ne serait plus marrant sinon. Toujours dos à lui je laissais glisser ma serviette par terre et enfilais mon soutien-gorge noir également. Une fois que cela fut fait je posais ma serviette sur le banc et enfilais ma paire de chaussette noir avec l'emblême des All Black. j'étais peut-être une sang pur mais j'adorais le sport moldu, c'est d'ailleurs la seule chose que j'adore chez ces sang-de-bourbe. Je passais ensuite ma jupe plissée et ma chemise blanche avec l'emblême des verts et argents, que je laissais plutôt entrouverte. Je pris ensuite le temps de me faire une queue de cheval. Lorsque tout cela fut finis, je me tournais vers Kaïn qui je le savais n'avait rien perdu du spectacle. Je m'approchais lentement de lui, d'un démarche plutôt féline. Arrivé a sa hauteur je me penchais vers lui et je lui murmurais à l'oreille :

      Azalée -Une Lestrange ne perd jamais Kaïn, ou alors elle te le fait regretter après.


    Je restais un moment penché sur lui pour sentir son odeur. Une odeur particulière qui me plaisait bien. Puis, avant de m'éloigner je déposais un baiser derrière le lobe de son oreille. Je sifflais Améthyste qui vient se poser sur mon épaule.

      Azalée -Si tu as d'autre pari comme ça Kaïn, je suis preneuse. Je ne m'amuse pas souvent ces temps-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kaïn Rookwood


♣ Parchemins Enregistrés : 50
♣ Where are you ? : ..
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : ..
♣ Character Age : ..


MessageSujet: Re: Il s'en passe des choses dans les vestiaires...   Mer 1 Sep - 10:07

    Et voilà qu'elle avait pris sa provocation pour un pari. Il en fallait si peu pour piquer au vif les héritiers des Sang-Purs qu'on était parfois pris de court. Cela dit, ce n'était pas très Serpentard cette manière de relever le défi, songeait Kaïn goguenard, ça tenait plus du Gryffondor. Mais ils n'en étaient plus à un paradoxe près, pas vrai ? Et à quoi s'attendre de toutes manières, depuis que le Choixpeau avait été refourgué au placard. Combien de Gryffondors, de Serdaigles et de Poufsoufles habitaient désormais les sous-sols vert-argent ? Un beau paquet si on observait bien.
    Mais pour le moment, il y avait autre chose à observer, en courbes et contres-courbes. Autant l'avouer, le Batteur n'avait pas misé sur le fait qu'elle réagisse ainsi. Il en était tout à la fois déçu de ne pas la voir déstabilisée, agréablement surpris des charmes dévoilés, agacé de ce plaisir-là, des appétits que cela réveillait, moqueur de la pudeur qu'elle prétendait garder malgré tout, moins jusque-boutiste que ce qu'elle voulait paraître... Toutes émotions qui lui donnaient un air rétif qu'il arborait souvent. Sans compter qu'à la façon que Lestrange eut de s'approcher, séductrice, il était évident qu'elle était assurée de l'effet qu'elle lui avait fait, sûre de son joli corps féminin. C'était exaspérant, d'autant plus qu'elle avait raison, et ne donnait qu'une envie : lui donner tord, quand bien même cela voulait dire faire preuve d'une mauvaise foi à toute épreuve. Aussi, appuyé de l'épaule sur le mur, bras croisés, à l'expression revêche qu'il montrait déjà, s'ajoutèrent une tonalité blasée dans le pli de la bouche et une lueur narquoise dans le fond des prunelles. Elle ne perdait jamais hein ? Ça restait à prouver encore.

    Si l'incrédulité faillit un instant briser ce masque lorsqu'il sentit un frisson électrique répondre à la sensation de ces lèvres dans le creux de son cou – mais bordel ! À quoi jouait-elle ? - elle disparut aussi soudainement qu'elle était apparue lorsqu'Azalée se déclara amatrice d'autres paris, souffrant de l'ennui. Quoi ? Elle le prenait pour son bouffon ? Si c'était ça... Au jeu de la surenchère, il jouait rarement mais toujours à l'extrême. Tant pis pour elle si elle voulait entrer dans cette compétition-là. Le pétard de tantôt avait peut-être été un peu plus chargé que d'habitude, qui sait. En tous cas suffisamment pour entamer un peu de l'inhibition qui l'empêchait de rentrer dans ce genre de danses en général. A moins que ce ne fut parce que c'était précisément Azalée Lestrange qui était en face de lui.

    - Ah oui ? Je peux rappeler l'équipe et tu nous refais le même numéro alors ? Ou mieux tu nous le fais en ouverture du prochain match ? Ça pourrait déstabiliser les adversaires. Ouais je sais, forcément tu ne pourras pas montrer que le dos... En même temps, ce serait l'occasion de surpasser ta demi-sœur auprès des mecs. Tout le monde sait que t'en rêves. Mais je sais pas pourquoi j'essaie de te convaincre tu vas pas te défiler Lestrange, ce ne serait pas digne de ton nom, si ?

    C'était mesquin, vache, vicelard, mais c'était du coup digne d'elle. Kaïn savait parfaitement que l'amour ne régnait pas franchement entre Malucée et Azalée, et c'était en toute connaissance de causes qu'il avait parlé de "demi-sœur". D'ailleurs, lui-même s'entendait nettement mieux avec Miss Nobody comme elle préférait être appelée, l'affrontement contre Malefoy n'y était pas pour rien, les joints non plus, sans compter qu'ils semblaient faits pour s'entendre sur plus d'un point. Entre autres. Mais s'il parlait du succès de Malucée auprès de la gente masculine, ce n'était cette fois qu'en spectateur. Kaïn avait beau jeu de provoquer, il ne tenait pas à coucher avec elle. Le Serpentard n'avait rien contre la fille bâtarde de Bellatrix, mais cette façon de s'offrir si facilement... Sans la juger, elle faisait bien ce qu'elle voulait de ses fesses, ça avait tendance à le faire fuir. Exactement comme les fêtes qui fleurissaient tout au long de l'année. Et puis elles étaient de plus en plus nombreuses les filles faciles comme on disait, que ce soit de manière affichée ou plus subtilement : ça rendait les autres d'autant plus précieuses et intéressantes, de son point de vue.

    Tout en parlant, le jeune homme avait commencé de délasser les bracelets de cuir qui protégeaient les poignets des joueurs de l'équipe, puis de déboutonner le col du maillot, se donnant ainsi l'air décontracté qui n'était en fait réel que lorsqu'il étudiait un bouquin ou fumait. Or on en était loin, mais ça fait partie des caractéristiques indispensables de la vraie "tête à claques". On en était loin et le fait qu'il soit toujours prêt à saisir sa baguette était un signe. C'est qu'il faisait face à Lestrange et Kaïn la savait peu encline à retenir les sortilèges qui lui démangeaient les doigts quand on la poussait un peu trop à bout.

    - A moins que tu préfères perdre ce pari-là et me le faire regretter, princesse ?


    Et dans le "princesse" il avait mis tout le dédain possible, comme s'il n'avait pas été sensible le moins du monde au spectacle qui lui avait été offert. Ce qui était le but recherché, d'ailleurs, il ne comptait pas lui donner ni ce plaisir, ni cet avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Azalée E. L Lestrange


♣ Parchemins Enregistrés : 66
♣ Where are you ? : Ha ha ha mystère
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Ils sont aux nombres de trois...
♣ Character Age : 18 ans


« BEHIND THE MASK »
● Profession: Eleve en 5eme année
● Appartenance: – Dark Side
● Carnet Relationnel:

MessageSujet: Re: Il s'en passe des choses dans les vestiaires...   Mar 7 Sep - 17:36

    J'avoue sur ce coup là j'aurais mieux fait de fermer ma gueule. Azalée, il y a des moments ou ta fiertée de Lestrange prend trop de place dans ta vie. Je tournais les talons et fis face au serpentard.

      Azalée -Bien essayé Kaïn, mais tu sais bien que je ne suis pas aussi folle que ça.


    Non, non, je n'étais pas en train de dire que j'abandonnais je vous rassure, une Lestrange n'abandonne jamais. Quand à sa proposition de lui faire regretter, pourquoi pas. Je ne savais pas vraiment comment j'allais faire encore, mais j'allais bien trouver quelque chose. Le mettre à pied pour le prochain match ? Non, j'avais besoin de lui, je n'étais pas surhumaine pour être la seule batteuse de l'équipe. Lui enlever tous ses pétards ? Non, il allait en demander à ma très chère demi-soeur, phrase ironique bien sur. Lui jouer un mauvais tour ? Non, c'était trop gamin pour moi. Un petit sortilège impardonnable ? Non, c'était trop rapide. Je réalisais soudain que ce cher Kaïn commençait à enlever son équipement de Quidditch. Tiens, tiens c'est lui qui venait de me donner l'idée de lui faire regretter. Oui j'allais lui faire regretter, mais d'une manière qu'il ne pouvait qu'adorer. Je m'approchais doucement de lui et m'arrêtais à quelques centimètres.

      Azalée -Kaïn, peut-être aurais tu besoin d'aide pour enlever ta tenue ?


    Phrase dite d'un ton faussement innocent, pleins de sous entendu, s'il refusait je pouvais toujours le persuader d'une autre manière, un petit imperium n'a jamais fait de mal à personne ? Mais j'avais envie qu'il le fasse de son plein gré. Pour que cela soit encore plus drôle. Je restais là, a battre des cils comme une parfaite pétasse qu'on trouvait dans tous les couloirs de Poudlard.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il s'en passe des choses dans les vestiaires...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il s'en passe des choses dans les vestiaires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Hogwarts Decadence † :: OUT OF THE GAME :: HOGWARTS OUTSIDE :: • Les parcs&jardins :: » le terrain de quidditch-