what are you looking for ?
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~Right after the lesson~ [PV Willie]



Partagez | 
 

 ~Right after the lesson~ [PV Willie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: ~Right after the lesson~ [PV Willie]   Sam 17 Juil - 2:07

Le cours de potion avait commencé depuis un certain temps, pour ne pas dire un temps certain... Kyle commençait légèrement à s'ennuyer.
En effet, pour la première fois depuis bien longtemps, aucun élève n'avait fait exploser sa mixture. Il y avait du progrès... Mais c'était ennuyant. Voir Mlle Malefoy s'énerver sur les élèves était un divertissement à ne pas manquer.
Voir cette magnifique femme au regard glacial et au visage impassible entrer dans une fureur noir... Il s'agissait là d'un magnifique spectacle.

Cependant, il n'y avait rien qui laissait présager une erreur de la part des autres étudiants... Du moins une erreur suffisante pour mettre la professeure en rogne. Rien du tout. Même le gaffeur des gaffeurs, le Gryffondor aux poils dans ses deux mains gauches, ne semblait pas être sur le point de commettre une erreur. C'était d'un ennui.
Willie, par contre, semblait aux anges. Pour une fois qu'elle n'aurait pas à utiliser un sortilège pour nettoyer la pièce.... Vraiment, ce devait être le bonheur pour elle. Elle se baladait entre les bancs, regardant certaines mixtures pour voir comment cela avançait... Oh... Ce que Kyle aurait ADORÉ voir la mixture lui éclater à la figure comme la dernière fois. Mais non. Rien ne se passait. Rien.

Le temps passait bien trop lentement... Kyle avait l'impression d'avoir passé la journée au-dessus de ce chaudron. Il n'y avait rien à faire, juste patienter jusqu'à ce que le cours se termine.
Il bâilla une fois.
Deux fois.
Trois fois.
Lors de la quatrième fois, il fit un bruit bien plus sonore qu'il ne le voulait. Le regard froid et sévère de la belle professeure au cheveux d'or se posa alors sur lui. Elle s'approcha de sa mixture et regarda, sentit cherchant visiblement quelque chose à y redire. Elle semblait ne rien trouver. Tout ce qu'elle fit, c'est regarder le jeune Serdaigle d'un regard des plus noirs. Lorsqu'elle ouvrit sa bouche -aux lèvres pulpeuses- pour lui dire quelque chose, un bruit d'explosion se fit entendre à quelques rangées de là. C'était le chaudron du Gryffondor cité précédemment.

ENFIN. Enfin ! Ce n'était pas trop tôt. Kyle crut qu'il allait mourir d'ennui à ce cours qui, habituellement, était l'un des plus distrayants. La charmante Maîtresse de la maison Serpentard jeta un regard encore plus sévère à ce pauvre Gryffondor. Il n'y avait rien à faire, Kyle se retint du mieux qu'il put mais il finit par craquer; il éclata de rire. Enfin, seigneur, EN-FIN ! Le ridicule de la situation était à pleurer de rire pour lui. Les autres élèves ne comprenaient pas, et, distraits par les deux explosions - l'une du chaudron et l'autre de rire - , certains firent des erreurs à leur tour, rendant Miss Malefoy folle de rage. Les insultes à l'égard des élèves fusèrent dans tous les sens. "Bande d'incapables" "Bande d'idiots" "Vous mériteriez bien pire que la mort pour être aussi inutiles et nuisibles !"... La voir se contenir d'en dire davantage, pire, la voir se retenir d'utiliser des termes plus vils était un délice pour Kyle.

L'attente, l'ennui, la joie. Kyle avait ressenti ces trois choses. Il était maintenant presqu'aux anges. Malheureusement, il avait une petite envie de sucrerie. Chose normalement interdite en classe. Les sucreries issues d'entreprises de sorciers pouvaient créer d'étranges réactions. Il ne voulait pas tomber sur un bonbon à la saveur "crotte de nez" ou pire encore. Par conséquent, il avait prévu de prendre avec lui, à tous les cours, des bonbons créés par des Moldus. Il en prit un. Discrètement. Pendant que la prof' engueulait les autres élèves. Il en prit un deuxième, un troisième... C'était bien trop bon. Le sucre lui faisait toujours un bien énorme. Il s'arrêta d'en prendre juste à temps.

Miss Malefoy se tourna et revint à la charge chez Kyle. Il n'y avait aucune anomalie, la potion semblait parfaite. Pour un élève extérieur à Serpentard, il fallait dire que Kyle faisait généralement bonne impression. La fureur dans les yeux de la belle blonde était lisible comme si elle avait tenu une pancarte avec écrit "Je suis en colère" dessus. C'était véritablement impressionnant. Kyle ne dit rien. Rien du tout. Il se contenta de la regarder et lui sourit.
C'est alors qu'elle le vit. Le paquet de sucreries moldues.

Ayant lu ses livres, Kyle était au courant de l'aversion de la professeure pour les Moldus. Il savait donc qu'il venait, accidentellement, de jeter un saut plein d'essence sur un incendie. Non, l'image n'est pas assez démonstrative pour expliquer ce qu'il allait se passer. On pourrait dire qu'il avait ouvert un tuyau d'essence et qu'il ajoutait une tonne de bois à brûler dans l'incendie; ce serait plus proche de la réalité.
Le regard de la Maîtresse des Serpentard s'adoucit étrangement. Un léger rictus se dessina sur son visage. Elle ne prononça que cinq mots : "Restez ici après le cours." puis s'éloigna en direction de son bureau où elle observa le paquet de bonbons et se replongea dans ses notes. La tempête était passée. Une autre était à prévoir.

Kyle, ayant terminé sa mixture et devant la laisser mariner à feu doux, fit un peu de place sur son bureau et posa sa tête dessus.

Il s'endormit en un temps record.
Miss Malefoy fut celle qui le réveilla lorsque tous les autres élèves avaient quitté les lieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pr. M. Wilhelmina Malefoy
Lies & Murders
Famous Author of anti-muggle books


♣ Credit : PMNT• (c)
♣ Parchemins Enregistrés : 105
♣ Where are you ? : I'm actually taking tea infused with red fruit, with two little sugar, and a slice of lemon.
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Endoloris ‒ Philtre d'Amour
♣ Character Age : Thirty-three years old.


« BEHIND THE MASK »
● Profession: Magic Potions Professor & Head of Slytherin. Bestselling author of books anti-muggle.
● Appartenance: – Dark Side
● Carnet Relationnel:

MessageSujet: Re: ~Right after the lesson~ [PV Willie]   Dim 18 Juil - 20:00

Imbécile de Gryffondor. Voilà tout ce que miss Malefoy fut apte à prononcer à voix haute. Elle faisait un tel effort pour ne pas montrer au grand jour sa colère virulente. Pour ne pas imploser devant tant d’incompétence. Mais sérieusement. Etais-ce donc si compliqué que cela d’avoir un cerveau ? Trop demandé pour ses élèves adorés ? Ils ne savaient donc pas lire les consignes ? Pourtant, Wilhelmina écrivait bien. Tout était explicitement recommandé, et les choses à ne pas faire aussi. A croire qu’ils le faisaient tous exprès, rien que pour la voir enrager et crier à tue-tête. A se briser les cordes vocales, avec un peu de chance. Peut-être étais-ce un jeu pour les Gryffindors. Celui qui énervera la maîtresse de Potions le premier gagnera un sachet de Dragée de Bertie Crochue ! Ah. Elle fulminait. Les traits d’ordinaire si élégants et neutres de son visage se déformaient au profit de la rage qui bouillonnait dans ses veines rougeâtres et bleutées. Ces enfants allaient le regretter. Aussitôt fait, aussitôt dit. Elle les convoqua tous en retenue. Pour deux heures consécutives, absolument, oui. Et elle n’avait pas l’intention de les couvrir de Chocogrenouilles, ou de les remercier pour leur incompétence dans sa matière. Elle comptait plutôt leur apprendre à respecter les consignes, à la lettre. En lavant le sol en pierre de son bureau, pardi ! Ou encore, avec une éponge, ou une brosse à dent…Va pour la brosse à dent. Frotter, pour nettoyer les bassins des différentes créatures marines qui y vivaient, et qu’elle collectionnait.

Mais la chose qui l’irritait le plus, c’était bien voir le visage de Kyle Scott. Voir ce petit sourire moqueur s’emparer de ses lèvres…pour finir par éclater de rire. Bien que Malefoy détestait que l’on se moque de ses petits camarades, en particulier lorsqu’il s’agissait de Slytherins. Elle laissa passer cet éclat de rire. Hésitant entre se dire qu’il se moquait du Gryffindor, ou encore d’elle-même. Le Gryffindor l’emporta. Parce que contre toute attente, Willie espérait vraiment avoir raison. La moquerie à son sujet lui était intolérable, voire insupportable. Surtout venant de ce jeune Ravenclaw qui réussissait absolument tout ce qu’il entreprenait ! Aucune erreur, jamais ! Cela avait le don de l’exaspérait. Elle qui rêverait d’avoir quelque chose à lui dire – jamais, cette merveilleuse occasion ne daignait pointer le bout de son nez. Jamais, elle ne pourrait le punir pour ses frasques insolentes. A moins qu’elle ne se mette à transformer sa salle de cours en un régime dictatorial, et que le simple sourire de sa part lui vaudrait une retenue dans les cachots. Wilhelmina ne trouvait rien d’autre à essayer, pour obtenir ce qu’elle désirait le plus à cet instant précis. Le visage décomposé du Ravenclaw, en une mine résignée, et désolée. Voire navrée. Voire même…en parfait état de soumission. Mais cette scène, ce beau moment finirait bien par arriver un jour. Malefoy obtenait toujours ce qu’elle voulait, au bout du compte. Même si pour se faire, il lui fallait patienter durant de longs, et intenses journées, à méditer sur le comment de la chose.

Le sacrilège. Des bonbons Moldus. Puis enfin, on lui donna cette chance. Un sourire sardonique se dessina sur le visage de l’enseignante. N’importe qui connaissait sa répulsion pour ce genre de…produits. Parce qu’ils venaient des Moldus, bien évidemment. Peut-être que sa haine à leur égard était bien plus le résultat d’une affaire personnelle, que l’effet d’une vieille tradition familiale. A moins que cela ne soit un mélange des deux ? Comme une mixture en Potions. Qu’importe au fond, ses raisons, elle détestait cette race infecte, et venait de trouver quelques petits bonbons colorés près de monsieur Scott. A vrai dire, Malefoy aurait prétexté n’importe quoi pour le garder après les cours. Le simple fait de manger des bonbons – ce qui était formellement interdit dans le règlement du collège magique – aurait suffit à le punir pour ce soir. Mais voir que ces petits bonbons jugés inoffensifs venaient de la vermine du Monde – c’était une explosion de joie pour elle. Il allait activement le regretter. Pour toutes les fois où ses potions n’avaient jamais explosées !

Wilhelmina lui ordonna de rester après les cours. Avant de se déplacer et de retourner auprès de son bureau, songeuse. Elle réfléchissait déjà à la punition à lui donner. Hum, nettoyer les bassins, c’était bien trop gentil. Non, et puis, miss Malefoy n’était-elle pas connue pour ses punitions hors normes ? Humiliantes ? Extravagantes ? Son cerveau maléfique et malveillant n’était pas le meilleur de tout le cadre enseignant ? Il fallait trouver mieux. Bien mieux. Et taper fort, très fort. C’est de là, qu’opter pour un châtiment corporel lui vint à l’esprit. Simple, rapide – voire long, cela dépendait, en moyenne – et efficace. Comme à la vieille école. Le sourire de miss Malefoy s’agrandit. Narquoisement. Méfiance.

« Monsieur Scott. » fit la voix autoritaire, et incroyablement froide de Wilhelmina. Le cours venait tout juste de finir, et la majorité des élèves s’étaient bien rapidement éclipsés. Et une fois de plus, il s’était endormit sur sa table. Incompréhensible. Cherchait-il la mort ? La torture ? Voire pire ? « Je trouve votre comportement intolérable, vous savez – dormir en cours n’est pas acceptable. » poursuivit la voix traînante de l’enseignante, tandis qu’elle donna un violent coup de poing contre la table, afin de faire sortir le jeune homme de sa léthargie. « J’ai quelque chose, pour vous. » le rictus aux lèvres de Wilhelmina réapparût. La femme fit volte-face, et arpenta la grande salle de cours. Martelant le sol de ses claquements de talon frénétiques, jusqu’à ce qu’elle n’arrive face à une porte en chêne ; donnant sur son bureau personnel. « Veuillez me suivre, très cher. »

D’un coup de baguette magique, elle ouvrit la porte, à l’aide d’un Alohomora informulé. Le jeu venait tout juste de commencer. Miss Malefoy surveilla Kyle, du coin de ses yeux abyssaux, afin de s’assurer qu’il la suivait bel et bien…Le comble. Qu’il s’enfuit en courant. Mais non. Il n’était pas à Gryffindor, mais il avait l’air courageux. Du moins, en apparence ; qu’en était-il…une fois confronté à l’horreur ?


    taste me, drink my soul, show me all the things that I shouldn't know. and there's a new moon on the rise. I had everything, opportunities for eternity ; and I could'nt long to the night. you make me wanna die, I'll never be good enough. you make me wanna die, and everything you love will burn up in the light.
    the pretty reckless • make me wanna die
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: Re: ~Right after the lesson~ [PV Willie]   Lun 19 Juil - 1:09

Kyle s'endormit paisiblement. Il rêvait d'un monde différent. Un monde terriblement différent. S'il osait ne serait-ce qu'en parler en public, il se ferait tuer sur le champs. Non, il ne serait pas mis à mort sur une chaise électrique ou par une injection létale, comme on procède chez les moldus, non non non. Non plus par une mise à mort ancienne telle que la guillotine ou le peloton d'exécution, qui avaient quelque chose de différent; de spécial. Chez les sorciers, du moins naguère, on envoyait les criminels en prison. La prison d'Askaban était la plus terrible, à ce qu'on en dit. Mais à présent, maintenant que le Seigneur des Ténèbres gouvernaient, les crimes d'aujourd'hui ne ressemble en rien aux crimes d'antan. Dire du mal du Seigneur des Ténèbres pouvait mener à la mort. La mort cruelle précédée par la torture. Les moldus ont toujours eu une grande imagination pour les meurtres. C'était quelque chose de fascinant pour Kyle. Devoir se mettre dans la tête du tueur pour trouver la manière exacte dont il a procédé, quel plaisir !

Mais du côté des Sorciers, la manière de mourir est des plus banales. C'en est presque désolant. Qui que ce soit qui soit mis à mort n'a que deux options : La première, la plus "douce", le sortilège "Avada Kedavra". La victime meurt rapidement mais son visage est marqué par une atroce grimace témoignant de sa douleur. La secondé méthode, quant à elle, est bien plus cruelle. La victime meurt également du sortilège "Avada Kedavra" mais avant cela, il reçoit de plein fouet -et à plusieurs reprises- le sortilège d'Endoloris. La douleur est attroce, Kyle le sait très bien. En effet, son père l'avait déjà utilisé sur lui pour l'entraîner, disait-il. "Tu dois apprendre à supporter la douleur et surtout apprendre ce que c'est que souffrir."... Mais Kyle ne pouvait imaginer ce que ce serait de recevoir ce sort plus de cinq fois. D'ailleurs, c'était sa limite. Il avait toujours fini par supplier son père d'arrêter. À la sixième fois, il n'avait presque plus la force de parler.

Au jour d'aujourd'hui, Kyle ne sait guère combien de sorts d'Endoloris il pourrait bien supporter...

Quoiqu'il en soit, son rêve était une terrible atteinte au Seigneur des Ténèbres. Kyle n'en a rien à faire de sa suprématie. "Il veut régner sur le monde ? Grand bien lui fasse !" Du mois, c'est ce qu'il se disait... Le souci, c'est que dans son rêve, il se remémora ce qu'il vit lorsqu'il se regarda dans le miroir de Risèd. Dieu seul sait à quel point il aurait aimé oublier cela. Mais il ne le peut pas, il ne peut rien oublier. Il se vit à nouveau en tant que Maître du monde. Quelle horreur. Une part de lui voulait donc ce que Tom Sr avait ? Non, ce ne devait pas être ça... Ce devait être autre chose. Car dans son rêve tout comme dans le Miroir de Risèd, ce qu'il voyait, ce n'était pas lui à la place du Seigneur des Ténèbres mais lui au-dessus du Seigneur des Ténèbres. Il se voyait le menacer de le tuer et ce dernier le supplier de le laisser en vie... Mais le reste de la société se portait bien mieux qu'en réalité. Quelle sottise, n'est-ce pas ?

Il fut tiré de ce rêve par une secousse et un bruit sourd proche de son oreille. Lorsqu'un son nous tire de notre sommeil, on a tendance à confondre les choses... Le son se retrouve dans notre rêve de manière tout à fait normale, comme si c'était dans la continuité. Le son qu'il venait d'entendre s'était montré sous la forme d'un rocher tombant sur le Dark Lord, le tuant sans que Kyle n'eut à faire quoi que ce soit. Mais donc... Peut-être voulait-il sa mort ?!

Mais le son ne provenait pas d'un rocher, les cris qui suivirent étaient bien réels. Kyle ouvrit les yeux et vit le poing serré de Miss Malefoy juste à côté de lui. Il voulut s'étirer mais se retint car le regard de la professeure était encore plus noir que d'habitude. Ses engueulades ne se firent pas entendre. Kyle, lorsqu'il se réveille, n'entend rien d'autres que des espèces de parasites sonores. Une espèce de gribouillis auditifs. Il pouvait lire sur les lèvres, mais il était trop fatigué. Et puis, il y avait des signes qui ne trompent pas, il était inutile de lire sur ses lèvres... En parlant de ses lèvres, elles étaient pincées entre chaque mot qu'elle articulait, ses doigts se crispaient et se décrispaient, ses sourcils semblaient avoir été rapprochés l'un de l'autre... elle était réellement en colère. Mais qu'est-ce qu'elle était belle... Encore plus que d'habitude. La colère lui allait à merveille.

Soudain, son rictus réapparut, ses yeux fixaient ceux de Kyle.
"I've got something... for you."
Dieu qu'elle était envoûtante cette femme ! Kyle la regardait, et, étrangement, le regard qu'il croisa lui fit bien plus de frayeur que tout ce qu'il avait connu auparavant. Même le visage de son père lorsqu'il lui jetait des Endoloris à tout va. Le visage de Willie était terriblement envoûtant... Mais il n'annonçait rien de bon, ô non, rien de bon. Sa chevelure dorée était impeccablement coiffée... Ses lèvres pulpeuses, un régal pour les yeux. Son ton autoritaire, un délice... Il ne voulait pas lui refuser une chance de le punir, car elle n'en aura probablement pas d'autres. Kyle est méticuleux, ne fait jamais aucune erreur en cours, il ne pourrait être puni pour quelque chose d'autre que ce qu'il s'est passé aujourd'hui. Du moins, il en doutait fortement.

Elle se retourna, avec probablement toujours ce rictus aux lèvres...
"Please follow me, my dear."
Sa voix était tintée de satisfaction.
Kyle la suivit docilement. Trop docilement à son goût. Il ne comprenait pas. Le sort d'Imperium effaçait la mémoire de la victime, elle ne peut donc pas être consciente de ce qu'elle faisait. Alors il n'était pas dirigé, il la suivait de son propre chef ? Ça devenait ridicule, pourquoi la suivait-il ? Il savait clairement à quoi s'attendre.
"Le courage, c'est bien. La témérité, c'est de l'idiotie, ça mène au suicide.", ne cessait-il de se répéter. Sa voix intérieure lui ordonnait de quitter la salle au plus vite. Mais une autre voix lui disait de faire comme d'habitude, tout simplement. Et il écouta cette voix-là. À tort ou à raison... La qualité première des Gryffondor était justement la témérité et le courage... Pour les Serdaigle, il s'agissait plutôt de la sagesse. Ce qui aurait été sage à ce moment-là, ç'aurait été de s'excuser le plus platement et humblement possible. Mais c'était peine perdue. Kyle a un orgueil bien trop grand et imposant pour présenter ses excuses aussi rapidement. Elle voulait le torturer ? L'humilier ? D'accord. Mais qu'il présente ses excuses parce qu'elle hait les moldus, il en était hors de question. Du moins, pas sans au moins montrer un minimum de ténacité et de force d'esprit.

Elle entra la première dans le bureau.
Kyle lui dit, d'un air nonchalant : "Si vous comptez me violer, je vous préviens, je risquerais d'aimer ça et de refaire une erreur, intentionnellement...". Le regard intrigué de la belle blonde ne manqua pas sa cible; Kyle répondit par un sourire avant de la rassurer : "Ne vous inquiétez pas, ce n'était pas intentionnel cette fois-ci. Vous m'avez réellement eu, toutes mes félicitations, très chère.".
Il ne regarda même pas la réaction de la trentenaire face à ses provocations et jeta un coup d'oeil rapide au bureau privé.
Ce qui attira son attention était le grand bureau en chêne massif ainsi que le fauteuil en velours rouge. Elle savait vivre, cette femme. Il lui sourit puis s'approcha du bureau, sortit sa baguette et dit : "Flambos !".
Grâce à ce sortilège, il pouvait écrire dans l'air à l'aide de flammes sortant de la baguette.
Il écrivit alors : "Kyle L. Scott was here" juste au-dessus du bureau suivit d'un "Go easy with me" ("allez-y doucement avec moi" à l'intention de Mademoiselle Malefoy, juste devant elle.
Il rangea sa baguette puis regarda la magnifique professeure. Il allait souffrir, le savait, mais désirait tout de même rester lui-même et ne pas supplier avant l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pr. M. Wilhelmina Malefoy
Lies & Murders
Famous Author of anti-muggle books


♣ Credit : PMNT• (c)
♣ Parchemins Enregistrés : 105
♣ Where are you ? : I'm actually taking tea infused with red fruit, with two little sugar, and a slice of lemon.
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Endoloris ‒ Philtre d'Amour
♣ Character Age : Thirty-three years old.


« BEHIND THE MASK »
● Profession: Magic Potions Professor & Head of Slytherin. Bestselling author of books anti-muggle.
● Appartenance: – Dark Side
● Carnet Relationnel:

MessageSujet: Re: ~Right after the lesson~ [PV Willie]   Mer 28 Juil - 3:48

La belle blonde préférait s’abstenir de parler. Pas maintenant. Quel en serait l’intérêt ? Les gestes étaient – tellement plus poussés et beaucoup plus significatifs, dans ce genre de situation. Sans frémir ne serais-ce qu’une seule seconde, la figure d’autorité fit volte-face. Et scruta les pupilles claires du jeune homme, des siennes. Ses iris bleus aux reflets verts représentaient son mépris actuel. Ils étaient froids. Presque indifférents, et terriblement envoûtants. La profondeur de ses yeux était telle, que n’importe qui s’y noierait bien volontiers. Peut-être même lui ? Il y succomberait à son tour, comme tous les autres hommes. Un élève…Et alors ? Jeune, certes – il était bien plus jeune qu’elle. Mais la torture n’a aucune frontière. Ce n’était que strictement professionnel. Une punition entre un bourreau, et sa victime. Crions au scandale, dés maintenant. Personne ne saurait ce qui lui arriverait, dans les cachots. Personne. Après tout, ce qui pourrait bien se passer entre les murs du vieux château de pierre était entièrement de la faute du Ministère, et du Seigneur des Ténèbres. Ils avaient acquiescés à l’horreur des fervents fidèles. La silhouette blonde retroussa ses petites lèvres pulpeuses à cette pensée. Et un fin trait se nicha au coin de ses lèvres. Narquois. Sadique. Probablement même à consonance perverse.

« Si vous comptez me violer, je vous préviens, je risquerais d'aimer ça et de refaire une erreur, intentionnellement » Hum. Wilhelmina pencha sa tête vers la droite, afin de fixer de ses iris bleutés et profonds, l’immensité de ceux de Kyle Scott. C’est avec une certaine froideur, que la digne figure d’autorité croisa les bras sur sa poitrine. Les phalanges de ses deux mains se frottèrent avec une nonchalance qui lui était propre, au fin tissu gris, de son corsage. Machinalement, elle poussa un léger soupir las. Miss Malefoy grinça silencieuse ses dents, avant de mordiller sans une seule once de douceur la peau humide de l’intérieur de sa bouche. Elle avait de nombreux tics. Une fois frustrée, tel que mordiller sa lèvre inférieure, ou encore triturer une mèche bouclée de sa magnifique chevelure blonde au brushing impeccable. Intentionnellement. Vraiment ? Refaire une erreur ? Il sous-entendait donc que tout n’était qu’une mise en scène. Subtil, certes. Mais pourquoi tenait-il donc vraiment à se retrouver en tête à tête avec elle ? Malefoy sembla réfléchir pendant une brève seconde. Il la provoquait. Et elle n’appréciait pas tellement ce jeu auquel les deux sorciers se livraient depuis le début de la rencontre. Quoique – cela pourrait prendre une bien étrange tournure. Il criait déjà au viol. Ainsi, il devait avoir entendu quelques échos des « retenues privées dans les cachots de Blondie » de la part d’autres élèves. Anciennes victimes. Anciens visages, rouges, livides, et couverts de honte. « Ne vous inquiétez pas, ce n'était pas intentionnel cette fois-ci. Vous m'avez réellement eu, toutes mes félicitations, très chère. »

Nouveau grincement de dents. Il lui offrait, ses félicitations ? Là, il était ironique. Là, elle voyait rouge. Une lueur méprisant brilla dans le fonde ses prunelles noirâtres. Wilhelmina savait qu’il chercherait « la guerre ». Eh bien, il l’aurait, foi de Malefoy. Son sourire s’agrandit quelque peu, tandis qu’une idée bien malsaine commençait tout juste à germer dans son esprit. La sorcière s’écarta brutalement du jeune homme et se dirigea jusqu’à une grande étagère en bois massif. Vernis. Délicatement, au pinceau, à la main. Elle chercha une certaine fiole translucide, mais où un liquide d’un rouge vif, contenu dans la fiole, brillait à la faible lueur des torches enflammées, encastrées aux murs, dans toute la grande et vieille salle. L’attrapant entre ses fins doigts parfaitement manucurés, elle déboucha le petit bouchon en liège, et se retourna, dans le but de chercher une coupe en cristal. D’ordinaire, la dame de glace buvait du vin français avec. Mais cette fois-ci, il lui servirait à autre chose – « Vous savez, mon cher, il y a un dicton qui me semble fort approprié, vous concernant. » chuchota la femme au tailleur sombre en versant quelques goutes de la petite fiole au contenu amèrement suspect dans la longue coupe. « Ne pas jouer avec le feu. » renchérit d’une voix traînante l’enseignante, sardoniquement. « Vous finirez par vous brûler. » sur ces mots, la belle prit une carafe remplie d’eau fraîche et froide, puis en renversa le contenu dans le verre.

Reposant sans faire de cérémonie la carafe sur son grand bureau en bois vernis, miss Malefoy reporta son attention vers son élève. L’heure de la punition venait de sonner. Elle s’avança, élégamment, de son habituelle démarche si snobe vers lui et tendit le verre. « Buvez-le, dans son entièreté. » ordonna la Mangemorte froidement. Surveillant activement les moindres gestes du Ravenclaw, ce n’est que lorsqu’elle s’assura personnellement qu’il ferait ce qu’elle voudrait, que la blonde revint vers l’étagère et ôta quelques vieux ouvrages, de la troisième rangée pour les poser sur le bureau. Cachés derrière quelques livres poussiéreux sur l’art subtil des Potions Magiques, la trentenaire trouva enfin le parfait outil pour la suite des opérations. « Vous vous demandez encore ce que je vous aie fait boire, n’est-ce-pas ? » céda la blonde en souriant jusqu’aux oreilles. Étrange ? Non. Ce n’était guère un sourire joyeux en enjoué. Mais un sourire moqueur et pervers. « Il s’agit d’un puissant aphrodisiaque. Vous devrez en ressentir les effets d’ici quelques minutes. » lui expliqua bien sagement la petite blonde. Entre ses mains, se trouvait une cravache noire. Cela faisait partie de ses activités extrascolaires. Personne ne le savait, du moins, il y avait certaines rumeurs, mais pas d’officielle confirmation, l’enseignante et directrice de la maison des verts et argents s’adonnait à de petits jeux sordides et malsains. Le sadomasochisme, vraiment ? « Maintenant, je vais vous expliquer concrètement ce que vous allez faire. » souffla la voix hautaine de Wilhelmina Malefoy, alors qu’elle s’était retournée, pour faire face au jeune Ravenclaw. La cravache dans sa main droite, tapotant doucement et avec envie, la paume de sa main gauche. Le coin de ses lèvres pulpeuses se retroussa en un petit sourire mesquin.


    taste me, drink my soul, show me all the things that I shouldn't know. and there's a new moon on the rise. I had everything, opportunities for eternity ; and I could'nt long to the night. you make me wanna die, I'll never be good enough. you make me wanna die, and everything you love will burn up in the light.
    the pretty reckless • make me wanna die
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: Re: ~Right after the lesson~ [PV Willie]   Mer 18 Aoû - 21:46

L'arrogance, la délicieuse impudence de Kyle ne semblait guère plaire à la magnifique professeure des potions. Lui, pourtant, s'en délectait. Il adorait jouer... Et ce, quel que soit le jeu. La différence flagrante dans cette situation, c'est qu'il n'a pu calculer les risques au préalable. Il jouait sans retenue, sans connaître les limites qu'il pouvait y avoir, et y prenait goût. La situation n'était pas à son avantage, loin de là. Il savait qu'au fond, même s'il jouait le fier, même s'il gardait la tête haute face à la séduisante directrice des serpents; il était pieds et poings liés. Il ne pouvait ni fuir, ni supplier... Il ne pouvait fuir parce qu'il était à la merci du Professeur Malefoy, dans son bureau privé et il ne pouvait la supplier de le laisser partir parce que son orgueil et sa curiosité l'en empêchaient. Il voulait vraiment aller jusqu'au bout de ce jeu dangereux... Non, il ne s'agissait pas de désirs suicidaires ou masochistes, son orgueil lui rappelait qu'il avait entamé la partie et qu'il devait jouer le jeu jusqu'au bout; sa curiosité lui susurrait de voir ce que la professeure lui réservait et jusqu'où son arrogance tiendrait.

Wilhelmina Malefoy est une femme très orgueilleuse, Kyle le voyait. Sa fierté en prenait un coup après chaque petite pique lancées par le jeune Serdaigle. Elle voulait lui rendre la pareille, il le savait. Mais une petite voix en lui, qui se faisait de plus en plus insistante depuis qu'il était entré dans ce bureau, lui disait qu'il ne fallait pas s'attendre à ce qu'elle rende la pareille; Miss Malefoy lui rendrait probablement son impudence au centuple. Il la regardait s'éloigner doucement, avec cette démarche qu'il aimait tant, en direction des étagères. Elle prit entre ses fins doigts une fiole dont le contenu était inconnu à Kyle. Peut-être aurait-il dû lire davantage ses ouvrages sur les potions ? Il était trop tard maintenant, il savait qu'elle le lui ferait avaler de gré ou de force sans lui dire au préalable ce dont il s'agit...
« Vous savez, mon cher, il y a un dicton qui me semble fort approprié, vous concernant. »
Dit-elle avant de verser quelques gouttes du liquide rouge dans une coupe en cristal. Sur le moment même, elle lui fit penser à une vampire versant le sang d'une de ses victimes dans un verre à vin pour le déguster. Cette pensée fit sourire le jeune Serdaigle qui ne dit mot en la voyant faire, ni ne répliqua à ses phrases... Pour le moment.
« Ne pas jouer avec le feu. »
*Je finirai par me brûler...*, pensa Kyle en regardant Miss Malefoy se diriger vers son bureau.
« Vous finirez par vous brûler. »
Sur ces mots, elle prit une carafe remplie d'eau clair et en versa dans la coupe. Kyle observa le liquide rougeoyant se mêler à l'eau alors que la professeure s'approcha de lui, toujours de cette sensuelle démarche qu'il aimait tant...

« Buvez-le, dans son entièreté. »
Kyle ne savait guère ce qu'elle venait de lui tendre. Il ne pouvait s'agir d'un poison mortel, elle ne voulait pas le tuer, elle voulait s'amuser à ses dépends... Plus il y réfléchissait, moins il trouvait ce que la coupe pouvait contenir. Tant de choses étaient possibles... Elle pourrait faire ce qu'elle voudrait. Absolument tout ce qu'elle voudrait. Mais elle ne le tuerait pas, ça, il en était certain.
Apportant le bord de la coupe à ses lèvres, la petite voix se réveilla en lui. "Ne fais pas ça ! N'y touche pas ! Qui sait ce qu'elle pourrait bien te faire ?! N'oublie pas ton esprit calme et calculateur, réfléchis bien à toutes les possibilités !"
Mais c'était inutile, il le savait bien. Il lui fallait jouer quelque peu avec la professeure. Il fallait qu'il lui montre qu'il était prêt à aller jusqu'au bout, et ce, avec toute son arrogance, toute sa fierté. Il ne se laisserait pas simplement faire.
En regardant son professeur préféré droit dans les yeux, leurs iris bleutés se jaugeant l'un l'autre, l'arrogance face à l'autorité, il souleva la coupe et dit :
- À vos ordres, et à votre santé !
Sans la quitter des yeux, il vida la coupe d'un trait et s'approcha d'elle pour poser le verre sur son bureau.
Une étrange chaleur naissait en lui...

Il fit fi de la remarque du professeur lui disant qu'il devait certainement se demander ce qu'il avait bien pu boire, car c'était inutile maintenant. Il avait accepté de boire le contenu de la coupe sans broncher, il n'avait cure du ton sarcastique qu'elle employait, de cette minuscule pique à son égard. Tout ce qu'il fit, c'est la regarder. Attendant simplement qu'elle se vante de ce qu'elle lui a fait boire... Parce qu'il savait qu'elle le ferait. Il en était certain, tout comme il était certain que cette potion ne le tuerait pas.

« Il s’agit d’un puissant aphrodisiaque. Vous devrez en ressentir les effets d’ici quelques minutes. »
Et voilà. Il n'allait pas mourir, et elle s'en est vantée. Il le savait. Mais cette chaleur qui grandissait en lui ne présageait rien de bon tout de même...
Il fixait toujours la professeure, cette magnifique jeune femme semblait devenir encore plus désirable à ses yeux. *Saleté de potion !*, pensa-t-il en sentant cette chaleur s'étendre davantage...
Ses yeux quittèrent un moment ceux de la charmante professeure pour se poser sur ses mains parfaitement manucurées... Il sentit une envie difficile à réprimer de s'agenouiller et de lui baiser la main comme un humble serviteur. Dans sa main se trouvait une cravache qu'elle tapotait nonchalamment dans son autre main.
« Maintenant, je vais vous expliquer concrètement ce que vous allez faire. »

Elle tapotait sa main gauche d'une toute autre façon à présent, on aurait dit qu'elle tentait de le faire le plus sensuellement possible...
- Un puissant aphrodisiaque, vous dîtes ? Vous pensez réellement que j'en ai besoin pour vous satisfaire ?! Voyons, Milady...
En prononçant son second prénom, Kyle s'inclina comme il l'aurait fait lors d'un autre siècle en rencontrant une grande dame à laquelle on se devait de l'appeler par ce titre.
Il ajouta :
- Vraiment, ma chère, vous me dé...
Il ne put terminer sa phrase, la chaleur qui s'étendait dans son corps semblait avoir atteint sa gorge, l'empêchant de dire un tel mot... Se calmant, il regarda froidement Miss Malefoy.
- Vous me décevez. Penser que j'aurais besoin d'une telle chose... C'est déshonorant, vous savez ? Si vous me laissiez faire ? Je vous montrerais avec quelle douceur je traite les femmes...
Il avait du mal à dire tout cela, comme si son corps était contre l'idée de taquiner la belle Malefoy. Mais il lui restait encore un peu de temps avant de perdre tous ses moyens, il le savait.
'approchant davantage, il murmura à l'oreille de la délicieuse professeure de potions :
- J'ai donc encore quelques secondes de maîtrise de mon corps avant de vous être dévoué corps et âme pour je ne sais combien de temps ?... Alors, écoutez-moi bien,...
Sa voix se faisait haletante, il savait qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps...
- Avant que vous ne me disiez ce que je dois faire, concrètement comme vous dîtes, j'ai une chose très importante à vous dire.
Il s'éloigna quelque peu de l'oreille de celle qui sera son bourreau pour les heures à venir pour se mettre face à elle. Il scruta ses yeux, sentant son libre-arbitre s'estomper petit à petit...
- Ce que je dois vous dire, c'est que...
Là, il savait que sa prof' avait baisser ses gardes, trouvant peut-être la difficulté de Kyle pour parler pathétique. Lorsqu'il vit dans ses yeux qu'elle n'était plus sur ses gardes, qu'elle était certaine qu'il lui appartenait à présent et pour les heures à venir, il l'embrassa.

Il ajouta, après avoir véritablement savouré ce baiser :
- Je savais que jamais vous ne m'auriez laissé faire de mon plein gré. Il semblerait que j'ai gagné, en ce qui concerne l'avant-aphrodisiaque. À présent, je sens que je n'ai plus de libre-arbitre; je suis à vous.
Il sourit une dernière fois de manière narquoise. Son arrogance n'avait pas faiblit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~Right after the lesson~ [PV Willie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

~Right after the lesson~ [PV Willie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Hogwarts Decadence † :: OUT OF THE GAME :: HOGWARTS INSIDE :: • Les sous-sol :: » cours de potion-