what are you looking for ?
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}



Partagez | 
 

 What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Winry Lamperouge


♣ Parchemins Enregistrés : 99
♣ Where are you ? : Somewhere you won't find me
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Rictusempra
♣ Character Age : 17 yo


MessageSujet: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Lun 19 Juil - 12:51

A la bibliothèque, on étudie. Logique n'est-ce pas? Le silence est une règle d'or dans cet endroit; même si quelques chuchotements sont autorisés. J'étais à la bibliothèque donc pour rendre quelques livres sur les potions que j'avais emprunté. Cette matière est pour moi l’une où il faut le plus lire de livres, il a y tellement d’ingrédients, de combinaisons et de résultats qu’il faut, je pense, y prendre au sérieux. Après m’être présentée au guichet pour informer le bibliothécaire que je rendais mes livre en temps et en on état, je partais les ranger à leur place et en chercher de nouveau. Quelques « Wingardium Leviosa » plus tard, je me dirigeai dans la partie botanique. Je me demande comment les moldus font pour emprunter des livres que se trouvent tout en haut des étagères sans pouvoirs magiques ? Ils ont des échelles, etc, mais c’est drôlement plus fatiguant tout de même. Mais comment vivent-ils tout simplement sans magie ? Je fis une grimace en me secouant légèrement la tête : après tout, qui s’y intéresse ? Après la botanique, je m’attaquais à celui de l’histoire de la magie. Je cherchais une des biographies de Merlin, en fredonnant un air inventé il y avait trois seconde mais je ne la trouvais pas. Je décidai alors d’aller voir le bibliothécaire pour lui demander s’il avait été emprunté. Il me regarda bizarrement et me dit « Non. » avant de retourner à ses papiers.

Je déposai les livres que j’avais décidé d’emprunter sur !e guichet et repartis à la quête du livre. Peut-être était-il mal rangé ? Peut-être que quelqu’un le lit dans la bibliothèque ? L’idée de vérifier les livres dans les mains des élèves m’effleura l’esprit, mais sans rester non plus : je passerais pour une drôle de fille si je le faisais pour de vrai. Après tout, cette biographie de Merlin écrite par Daniel Gregorio Michel n’était pas si exceptionnelle, mis à part le fait que ce soit la plus complète. Je pris au hasard une seconde biographie, la feuilletai et la remis à sa place. Non, il fallait ce fichu bouquin, même si je devais l’arracher à un autre élève ; les autres sont trop superficiels ! Et c’est alors que je vis, collé à une autre par un chocogrenouille fondu et vieux d’au moins trois mois, la fameuse biographie. Je décidai de tenter de les séparer par la force, sans résultat. J’avais faillis casser ma baguette magique ! Et je ne connaissais aucun sort pour décoller un chocogrenouille sans trouer ce pauvre livre. Puis une boule de poil vint se frotter à mes chevilles. UN CHAT ! Je regardai autour de moi pour voir si le propriétaire n’était pas dans les environs et m’agenouillai devant lui pour lui faire lécher le chocogrenouille. Au pire des cas, il sera malade dans le genre, maux de ventre ou diarrhée passagère… Le chat s’exécuta, se régalant et faisant fondre le chocolat.

Je me relevais alors pour décoller les livres, cette fois si sans trop de problèmes. Toute contente, je nettoyai la biographie qui m’intéressait et rangeai l’autre. C’est alors qu’en me retournant, je vis un élève de Serdaigle pouffer de rire. Je haussai mes sourcils avec étonnement et pinçai mes lèvres. Il rit peut-être pour une autre chose ? Mais apparemment il me fixait… Je fis mine de me coiffer pour mettre mes cheveux devant mon visage et baisser la tête pour aller directement prévenir que j’empruntais le livre. Une fois que ce fut fait, je me retournais pour voir si le garçon moqueur était toujours là à m’observer. En effet, et il riait toujours autant. Je décidai d’aller vers lui, posai mes livres sur une table à proximité et dit sans même le regarder et avec un air gênée « Si tu connais son maitre… S’il te plait ne lui pas ! »


Dernière édition par Winry Lamperouge le Mar 27 Juil - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Lun 19 Juil - 14:30

Kyle passait des heures dans la bibliothèque. Les livres sur les cours de sorcellerie étaient très intéressants à lire. Mais il venait là surtout pour ne pas être dérangé lorsqu'il lisait des oeuvres moldues. En effet, les sorciers avaient presque tous cette espèce de hantise à l'égard des moldus et de leurs oeuvres ou créations. Si Kyle lisait un livre pareil dans un autre lieu, les autres élèves ne cesseraient guère de poser ou de se poser des questions. Alors, il trouva le plan parfait. Simple, du niveau d'un enfant de sept ans; mais parfait. Il entrait dans la bibliothèque avec son sac contenant des romans policiers moldus.
Aujourd'hui, c'était le tour d'une histoire avec Arsène Lupin, un grand cambrioleur. Quelle classe ce Lupin. Il ne l'appréciait pas autant que Sherlock Holmes mais adorait s'imaginer ce que cela donnerait dans un livre confrontant ces deux experts dans leur domaine respectif. Un as de la cambriole et un as des déductions.
Bref, Kyle prit un livre au hasard dans la bibliothèque, de préférence un livre que peu de personnes pourraient rechercher, car il ne voudrait pas que qui que ce soit se doute de quelque chose, que qui que ce soit s'approche un tant soit peu trop de lui. Il fit un choix et prit un livre sur la magie runique. Ce livre était tout poussiéreux, visiblement très rarement choisi et, en plus, il l'avait déjà lu. Donc si quelqu'un lui posait des questions sur ce livre -comme par exemple une professeure de potions un peu trop suspicieuse- il pourrait y répondre avec facilité.

Alors qu'il s'installa à table pour dévorer son histoire, le chat qui le suivait souvent était de nouveau entré dans la bibliothèque et restait avec lui, se frottant contre lui, appelant aux câlins. Elle était belle, de grands yeux verts, un doux pelage noir et un "col blanc". Mais Kyle était bien trop plongé dans sa lecture pour véritablement jouer avec, comme d'habitude.
De plus, s'il agissait de manière trop suspecte, la bibliothécaire viendrait voir ce qu'il se passait. Le chat (oui enfin bon, la chatte) restait à ses pieds pendant qu'il savourait sa lecture.
C'est alors que la belle bête se leva et s'éloigna de Kyle. Ce dernier s'inquiéta, espérant que le bibliothécaire ne la remarque pas.

Contre toute attente, la chatte noire au col blanc se dirigea vers une autre personne. Étrangement, Kyle ne l'avait jamais remarquée auparavant. Je dis "Étrangement", car aux yeux de Kyle, elle était vraiment belle. Mais il ne s'agissait pas de la même beauté sulfureuse de Mademoiselle Malefoy, il s'agissait plutôt d'une beauté bien plus délicate. Sa longue chevelure rousse, son teint pâle, ses lèvres... Eh bien, Kyle avait trouvé mieux que sa lecture pour aujourd'hui. Elle semblait être de Gryffondor. Quelle horreur... Il espérait vraiment qu'elle n'était pas aussi stupide que les Gryffondor qu'il avait rencontré jusqu'à présent. Même si sa mère n'était pas vraiment stupide, elle avait l'innocence et la naïveté d'une enfant par moment. Par contre, on dit d'eux qu'ils sont étonnamment courageux et forts.

Quoiqu'il en soit, elle semblait désespérée, elle n'arrivait visiblement pas à décoller deux livres. De l'endroit où Kyle se trouvait, il ne pouvait voir la couverture d'un seul livre. La biographie de Merlin ? Intéressant comme choix. Voyant la chatte s'approcher de la jeune fille, il s'inquiéta davantage de son sort, peut-être que la jeune Gryffondor allait ramener ce chat à la bibliothécaire... Mais ce qui arriva était bien plus intéressant, et ridiculement drôle. Elle se servit du chat pour lécher le chocolat qui liait les deux livres. Kyle ne pouvait s'empêcher de rire, il essaya de le faire le plus silencieusement possible pour ne pas que la bibliothécaire vienne voir ce qu'il se passait mais la jeune Gryffondor se rendit compte qu'il se moquait d'elle. Il lui sembla alors voir ses joues s'empourprer. C'était vraiment trop mignon.

Taquiner les autres, il s'agissait d'une seconde nature chez Kyle. Il détestait s'ennuyer et depuis qu'il était dans cette école, il s'ennuyait très très peu. La jeune fille semblait se recoiffer et alla enregistrer son emprunt. Dommage, elle allait probablement partir... Le jeune Serdaigle prit alors la petite chatte et se dirigea vers la fenêtre. Il ne voulait absolument pas prendre de risque pour elle. Dieu seul sait ce qui pourrait lui arriver avec ces sorciers à la solde d'un maléfique mégalomane. Le chatte étant partie faire un tour ailleurs, Kyle entreprit de se rasseoir à une table.

À sa grande surprise, la jeune rouquine de tout à l'heure se dirigea vers lui. Il ne la quittait pas des yeux et avait gardé son sourire moqueur. Elle posa son livre sur la table et lui dit d'un air gêné que s'il connaissait le propriétaire du chat, elle aimerait qu'il ne le lui dise pas. Le propriétaire... Ou au fond, en a-t-elle seulement un ? La personne avec laquelle cette chatte passe le plus de toi était Kyle, peut-être cela faisait-il de lui son propriétaire ?!
Le jeune homme s'installa à côté de la jeune fille et posa ses livres à côté de lui, ne prenant même pas la peine de cacher le roman moldu.

- Je ne sais pas du tout à qui elle appartient, elle vient souvent vers moi et rste à mes côtés... Je ne pense pas qu'elle ait un propriétaire, elle est du genre assez vagabonde, sans attache. Mais il se trouve que les animaux m'aiment bien, et en particulier les félins et les rapaces. Va savoir pourquoi...
Il regarda la jeune fille droit dans les yeux et ajouta :
- Je suis désolé de m'être moqué de toi, enfin vous, enfin, je peux vous tutoyer ?
Sa phrase ne voulait rien dire, il en était conscient mais le sens y était, enfin il le pensait.
Il prit un bonbon acidulé du paquet caché dans son sac. Un bonbon moldu, chose qui lui a valu pas mal de problèmes avec une certaine professeure...
- Je m'appelle Kyle. Kyle Luka Scott.

Il jeta un coup d'oeil au livre sur la vie de Merlin qu'elle avait emprunté. Et, à sa grande surprise, il n'avait pas encore lu ce livre. Sans demander quoique ce soit, il retourna le livre sur la table pour en lire la quatrième de couverture. Cette édition semblait bien complète et assez intéressante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Winry Lamperouge


♣ Parchemins Enregistrés : 99
♣ Where are you ? : Somewhere you won't find me
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Rictusempra
♣ Character Age : 17 yo


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Lun 19 Juil - 16:11

Allez savoir pourquoi, une fois que j’eus relevé la tête, je fis une grimace. Ce n’était pas une grimace de dégout, loin de là, ce type était tout à fait présentable, séduisant, charismatique, drôle … Enfin il était bien quoi … Non ma grimace était l’expression de ma gêne profond. C’était le genre de grimace avec les yeux grands ouverts et la bouche pincée, accompagné par des épaules ridiculement haussées et un menton collé à la gorge. J’espère qu’il ne l’avait pas remarqué … Mais je décidai de tenter une expression plus décontractée, alors je me calmai intérieurement ; le problème est que je n’eus rien trouvé de mieux que de sourire comme une bécasse. Je n’écoutais pas du tout ce qu’il me racontait, j’étais trop occupée à l’admirer. Je ne suis pas comme ça d’habitude bien entendu ! Les garçons qui me parlent ne sont pas aussi charmants, et grands, et bien coiffés… Enfin, ils ne sont pas aussi bien gâtés par la nature que ce jeune homme. Mais il me regarda droit dans les yeux, comme pour me prévenir qu’il fallait que je réponde à sa question plutôt étrange. « Hin ? Oui ! Non ! Euh excuse-moi, fait comme tu veux. » Lui dis-je comme une parfaite idiote. Après tout, il avait certainement déjà une petite amie, ou alors il avait déjà des vues sur une autre fille ; ou garçon !

Je tournai la tête, un peu déçue et descendue enfin de mon petit nuage. Je regardai la main du jeune homme plonger dans son sac et ramener à sa bouche un bonbon à l’odeur intrigante. Je fixai sa bouche mâcher avec énergie et rythme le bonbon, puis s’ouvrir pour sortir un son grave et totalement hypnotisant. Je me mordis la lèvre à la vue de cette scène. En réalité, le garçon venait de me donner son nom, mais communiquer avec ce Kyle me sembla totalement inutile puisque nous n’étions apparemment pas exactement du même monde. « Moi c’est Winry Lamperouge. » Dis-je d’une voix plus rassurée qu'il y avait pas deux minutes. Je lui fis un sourire du coin de la bouche comme pour avouer mon incomprehension à ce qu’il me parle encore. Puis ses main se posèrent sur le livre qui m’avait valut cette rencontre. Il semblait intrigué, intéressé ou troublé, je ne sais pas, par le choix de mon livre. Il l’approcha de lui et le retourna pour voir de quoi il parlait. « C’est pour un devoir en histoire de la magie. Il faut faire une biographie d’un sorcier qu’on pense important. Tout le monde va prendre le Seigneur des Ténèbres alors j’ai voulu changer un peu. » Non, en réalité c’était pour ma lecture personnelle, car justement Lord Voldemort avait supprimé un bon nombre de biographies sur des sorciers et sorcières importants.

Lui aussi lisait un livre ; même deux, dont un livre de moldus : Arsène Lupin. Mes grands-parents nous laissaient lire « autrefois » les livres de moldus et Arsène Lupin en faisait partie. Bon, à vrai dire je n’ai pas encore eus l’occasion de le lire, mais d’après eux, c’était un très bon livre ! Je volai à mon tour son livre, faisant attention à ce que tous ne voient pas ce que j’avais entre les mains. Je feuilletai quelques pages, refermai le livre avec bruit et le laissai tomber sur la table. Je mis mon coude sur la table et ma main sous mon menton et le regardais avec moins d’intérêt que tout à l’heure. « Tu t’intéresse à la littérature moldue ? » Lui dis-je. A cette question, il décrocha enfin son regard de la biographie de Merlin pour le poser sur moi. Je ne sais pas si à ce moment là je souris parce qu’il daignait me regarder ou par pure sympathie, mais mes lèvres formèrent automatiquement un croissant de lune rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Lun 19 Juil - 17:30

Lèvres pincées. Rapides mouvements oculaires. Se touche souvent les cheveux. Évite le contact du regard. Winry était manifestement nerveuse.
Absorption frénétique de sucre, balbutiement, voix peu emprunte de confiance en lui... Kyle l'était également.
Cette habitude d'observer les autres et soi-même ne l'a pas quitté depuis son enfance, grâce à son grand-père. Kyle ne savait pas pourquoi, mais il lui fallait relever les détails un à un pour pouvoir affirmer quelque chose. Il n'étais pas du genre à donner son avis ou à accuser quelqu'un sans preuve ou certitude. S'il y avait bien un bon côté à cette habitude, ce devait être la capacité d'émettre un juste jugement sur la chose. Les mauvais côtés sont qu'il sait comment profiter de certaines informations. Après tout, dans son enfance, il y avait parmi les adultes qui l'entouraient deux ex-Serpentard, un ex-Serdaigle et une ex-Gryffondor. Les Serpentard l'emportent par le nombre... Donc le côté "profiter d'une information pour manipuler sa cible" a bien été transmis à Kyle.

Cependant, dans ce cas-ci, il n'en avait pas l'intention. Il voulait parler avec cette jeune fille, c'est tout. Il ne voulait pas s'en servir et, surtout, il ne pouvait pas se servir du fait qu'elle était nerveuse en sa présence car Kyle était au moins tout aussi nerveux. Il se rapprocha d'elle alors qu'il lisait la quatrième de couverture du livre sur Merlin et l'odeur de son parfum lui fit perdre le fil de sa lecture.

« Moi c’est Winry Lamperouge. » [Note de l'auteur : Oui oui, du rose !]

Tiens, sa voix avait moins d'assurance avant ça...
Lamperouge, Lamperouge... Il s'agissait du nom d'une grande famille de sorciers. Des Français. Elle était donc issue d'une famille noble d'Europe... Et n'avait pas l'air idiote pour une Gryffondor. Le livre qu'elle avait emprunté était très intéressant. Mais la raison qu'elle avait donné était peu valable. Kyle ne pouvait en être certain, mais elle semblait mentir. Quoiqu'il en soit, il n'était pas là pour faire son procès et n'avait cure de la raison qui l'avait poussée à choisir ce livre. Pour le jeune Serdaigle, il l'aurait choisi simplement par curiosité.
Winry prit à son tour l'un des livres de Kyle. Et elle choisit le pire imaginable pour un sorcier; Arsène Lupin. Il commença à s'inquiéter, se demandant ce qu'elle pourrait bien en dire.
À sa grande stupeur, elle semblait réellement intéressée.

« Tu t’intéresse à la littérature moldue ? »
Cette question décrocha définitivement Kyle du livre sur Merlin. Que voulait-elle dire par là ? Que signifiait son sourire ? Il la regardait avec beaucoup d'attention, cherchant un signe quelconque qui pourrait être de mauvaise augure. Mais rien, il ne vit rien. Il s'agissait d'une question tout à fait honnête.

Kyle ne répondit pas, il rangea le livre dans son sac, prit les deux autres dans sa main gauche et prit la main de Winry dans sa main droite.
- Suis-moi.
Il n'attendit pas une seule réponse, il se trouvait quelque peu rustre sur ce coup-là mais il s'agissait de son intuition. Le (ou la ?) bibliothécaire l'observait du coup de l'oeil. Il ne pouvait dire si elle (ou il ?) avait entendu quoique ce soit. Après tout, il ne pouvait même pas dire de quel sexe cet être faisait partie.
La bibliothèque était grande, très grande. Il ne savait pas dire depuis combien de temps sa main était en contact avec celle de Winry. Il n'était sûr de rien, mais ça lui plaisait. Il s'en voulait de l'avoir prise au dépourvu ainsi, mais il ne saurait dire si c'était lui qui serrait la main de la jeune Française ou si c'était elle qui serrait la sienne.

Enfin arrivés à l'endroit le plus éloigné du bureau de la (ou du ?) bibliothécaire, il l'installa à une chaise et lui lâcha la main...
- Euh, Winry... Je suis désolé, vraiment désolé de t'avoir ramenée ici de la sorte... Mais je suis sûr que tu sais ce que pense les gens ici des moldus...
Il inspira profondément sans quitter le regard de la belle rouquine. Ce n'était pas pour le style, il ne pouvait pas quitter son regard des yeux.
- J'aime beaucoup la littérature moldue, je trouve que beaucoup ont un talent considérable pour l'écriture... Mais mon père détestait ça. Depuis, j'ai tendance à me cacher comme un enfant de cinq ans pour pouvoir en lire. Les moldus ne sont pas ce qu'on veut nous faire croire, j'ai grandi auprès de certains d'entre eux... Et je ne comprends toujours pas pourquoi la plupart des sorciers les détestent.
Il s'arrêta de parler d'un coup, ne comprenant pas pourquoi il en avait dit autant. Encore un peu et il allait dévoiler une grande partie de sa vie et e son opinion sur les sorciers. Il s'installa à côté e Winry et regarda par la fenêtre. Il se retourna ensuite et ressortit le livre.
- C'est ici que je peux lire le plus tranquillement possible, mais si je passe trop de temps dans ce coin, les autres deviennent suspicieux et viennent voir ce que je fiche ici. Grâce à toi, ils ne viendront pas avant un long moment... Que penses-tu de la littérature moldue ? En as-tu déjà lu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Winry Lamperouge


♣ Parchemins Enregistrés : 99
♣ Where are you ? : Somewhere you won't find me
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Rictusempra
♣ Character Age : 17 yo


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Lun 19 Juil - 22:18

Apparemment, ma question l’avait réellement troublé. Il se leva, n’oubliant pas son livre moldu, me pris par la main et m’emmena plus loin dans la bibliothèque. « Suis-moi » dit-il, et je le suivis. Je ne dis rien, j’étais assez étonnée de cette réaction, qu’allait-il me dire ? Je sentais que mon petit nuage se reformais sous mes pieds. Arrivés dans un endroit un peu plus tranquille, sombre et isolé de la bibliothèque, Kyle s’arrêta. Il s’installa sur une chaise et je me mis en face de lui. Je respirais rapidement, même si nous n’avions pas couru ou fait d’efforts en particuliers, je crois que j’étais excitée par les évènements. Il m’avait lâché la main depuis une petite minute mais je la sentais toujours chaude et délicate serrant la mienne. Je le regardai cette fois sans expression et il me dit « Euh, Winry... Je suis désolé, vraiment désolé de t'avoir ramenée ici de la sorte... Mais je suis sûr que tu sais ce que pense les gens ici des moldus... » En réalité, je me fichais totalement de ce qu’il venait de me dire. Qu’il m’ait entrainé jusqu’ici en me prenant par la main était plus agréable pour moi qu’autre chose.

Après ces excuses plus qu’acceptées il me raconta sa vie. Non pas que j’étais contre le connaître d’avantage, mais peut-être aurait-il été plus approprié de commencer par le commencement comme sa famille, ses amis … Mais c’était tout de même intéressant je dois l’admettre, et j’étais en grande partie d’accord avec ce qu’il disait. Il me racontait tout cela avec une telle honnêteté et de si beau yeux gris-bleu clairs que je ne pouvais que l’écouter attentivement, surtout avec la façon dont il plongeait son regarde sincère. J’en oubliais presque de cligner des yeux ! Il finit par se mettre à coté de moi toujours pour me parler de ses habitudes de lecture. Je lui souris bêtement en tortillant mes cheveux lorsqu’il me demanda mon avis sur la littérature moldue. Je me retournai plus vers lui pour profiter du paysage et lui dis en soufflant d’aise « En fait j’ai lu quelques livres moldus quand j’étais plus jeune. Mes grands parents n’étaient pas contre ce genre de lecture, ils trouvaient cela eux-même divertissant. Moi je pense que c’est un genre littéraire à part, c’est totalement diffèrent de ce que peuvent faire les sorciers et sorcières. » Il me fixa avec un air étonné. Etais-je la première à partager son avis sur ce sujet ?

Je me levai pour m’approcher de la fenêtre et contempler ce qu’il y avait dehors : la vue sur la forêt interdite et une partie des jardins. Le temps était clair et il semblait faire bon, je me demande ce que je faisais enfermée dans la bibliothèque ; du moins avant de rencontrer Kyle. Il y eut un petit silence entre nous, Kyle semblait réfléchir. Je me tournai vers lui, mis mes mains sur la table et me penchai vers Kyle avec un sourire pour lui chuchoter « Ne t’inquiète pas, je ne le dirais à personne. C’est un petit secret entre nous disons, d’accord ? » User de mes charmes ? Moi ? Pour être franche c’était la toute première fois que je faisais ce genre d’avances à quelqu’un. Mais il ne semblait pas que j’étais repoussante à ses yeux non plus. Ma mère m’avait dit une fois ne se montrer libre, mais hors de porté. Je ne comprends toujours pas ce qu’elle sous-entendait par là, mais je tâcherai de m’exécuter. Je me reculai rapidement de son visage, cela faisait déjà quelques secondes que je lui avais promis de tenir ma langue. Je décidai de changer de sujet le plus rapidement possible « Et sinon, tu es en quelle année ? »

Quelle question ! Je savais parfaitement par rapport à sa taille, sa carrure, ses cheveux, son regard, ses lèvres … Bref, à son allure générale qu’il avait une année d’avance sur moi ! Je fis alors de nouveau ma grimace en mordant mes lèvres et en haussant les sourcils. Mais pour empêcher cela le plus vite possible, je penchai ma tête et souriais. Même si ce sourire était forcé, c’était toujours meilleur à prendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Mar 20 Juil - 1:32

*Okay, ça, c'est dangereux. Je tombe littéralement sous son charme*, se dit Kyle en s'installant à côté de la jeune Winry. Ça ne lui était jamais arrivé auparavant. Sauf peut-être avec cette fille moldue avant d'arriver à Poudlard... Mais là, c'était une autre histoire. Elle était sa meilleure amie. Ils se connaissaient bien et... Ça avait évolué. Dans ce cas-ci, ils n'ont pas discuté pendant bien longtemps. Lorsqu'il trouvait une fille jolie jusque-là, il la charmait. Il la draguait, il flirtait, il la manipulait... Mais là, il ne le veut pas. Il ne veut que rester auprès d'elle et en apprendre le plus possible.

Il est vrai que Kyle venait dans ce coin de la bibliothèque pour lire tranquillement des ouvrages moldus et que s'il a fait venir Winry ici, c'était en partie pour pouvoir parler des moldus sans avoir à supporter un nombre incalculable de regards et de chuchotements... Mais également, et surtout, pour pouvoir être seul avec elle. Et, plus son esprit rationnel analysait la situation, moins il se reconnaissait dans ses actes. Il avait balbutié, il était nerveux, il était attiré par autre chose que son corps ou une nuit avec elle. C'était autre chose.

Il décida de prendre un peu de recul. Il ne voulait pas à nouveau se perdre dans le regard de la jeune fille. Il en perdait ses mots. Alors c'était de ça que parlait son grand-père... Alors c'était ça qui faisait sourire son père à sa mère, alors qu'il ne souriait à personne d'autre ? C'est affreux. Il devait en apprendre plus sur cet étrange phénomène mais d'abord, il devait légèrement s'éloigner. Il prit un bonbon acidulé et pensa à autre chose. Une partie d'échecs ? Oui. Va pour une partie d'échecs. Il se remémora alors une des parties avec son grand-père.
Kyle idéalisait peut-être un peu trop Lev Drakon, son grand-père, mais même dans les parties qu'il s'imaginait, il perdait. Quoiqu'il arrive. Il n'y avait rien à faire...

Une douce voix le sortit de son rêve éveillé. Il ne lui en voulait pas du tout, bien au contraire. Ce qu'elle dit l'étonna bien plus qu'il ne l'aurait cru. Il fixa alors la jeune rouquine et sembla à nouveau se perdre dans son regard. Il détourna donc les yeux et lui répondit :
- Oh, je suis ravi de te l'entendre dire. En fait, pour ma part, si je lis les romans policiers moldus... C'est surtout pour entraîner mon sens de l'observation et ma capacité de déduction. Mon arrière-grand-père était un grand détective dans le monde moldu autant que dans celui des sorciers. Être capable de résoudre un crime sans faire l'usage de la magie est bien plus intéressant et subtile...

Ça y est, il divaguait à nouveau. Il avait encore parlé de lui, il avait encore raconté sa vie. Winry s'était placée à la fenêtre, observant les jardins... Il faisait beau, il aurait peut-être dû lire à l'extérieur. Mais s'il avait fait ça, il n'aurait probablement pas rencontré Winry. Mais peut-être aurait-ce été préférable... Kyle ne savait plus vraiment quoi penser. Il parlait bien plus qu'à son habitude. Il avait même demandé s'il devait la vouvoyer ou la tutoyer... Non mais quelle idiotie.
Winry se retourna alors et posa ses deux mains sur la table, approchant son visage de celui de Kyle.

*Tu vas me rendre dingue, Winry.*, pensa-t-il alors qu'elle lui chuchota :
« Ne t’inquiète pas, je ne le dirais à personne. C’est un petit secret entre nous disons, d’accord ? »
Qu'est-ce que c'est que ça ? Un charme ? Un sortilège ? Qu'est-ce qu'elle avait bien pu faire à Kyle pour le mettre dans cet état ? Elle agissait tout d'un coup de manière plus sûre d'elle. Les secondes où leurs visages étaient proche l'un de l'autre s'écoulèrent lentement. Très lentement. Il ne pouvait dire si cela avait duré dix secondes ou dix minutes. Lorsqu'elle éloigna son visage, Kyle ressentit plutôt que cela n'avait même pas duré dix secondes. Alors c'était ça, la relativité. Ce concept abstrait dont avait parlé un grand physicien moldu, un certain Albert Einstein... Il se souvint alors d'une phrase prononcée par cet homme : "Asseyez-vous aux côtés d'une belle femme une heure et cela vous semblera avoir duré une minute. Posez votre main sur un poêle chaud une minute et cela vous semblera avoir duré une heure. C'est ça, la relativité." Ce concept seyait à merveille à cette situation.

Il écouta à peine ce que demanda Winry mais l'entendit malgré tout. Elle voulait savoir en quelle année il se trouvait ? C'était... une question plutôt banale. Il l'observa pendant quelques secondes avant de répondre. Et c'est là, qu'il vit le même tic que tout à l'heure : Elle se mordit la lèvre inférieure et haussa les sourcils. *Merci, grand-père*, pensa alors Kyle. Grâce à Lev, il avait pu accroître son sens de l'observation et savoir à quoi les signes qu'il remarquait correspondaient.

- Je suis en cinquième année, à Serdaigle. Toi, tu es en quatrième, n'est-ce pas ? Je dirais... Que tu es une Gryffondor.

Il plantait ses yeux d'un gris bleuté dans ceux de la jeune fille. Il avait toujours cette drôle de sensation mais semblait en devenir accroc... Il la regardait toujours, ne sachant pas trop quoi dire... *Dis quelque chose, comble le vide.*, pensa Kyle. Il se leva. Pensant que peut-être agir finira par faire venir les mots... Il se posa à côté de Winry, admirant à son tour les jardins. Ils n'avaient plus cours pour le reste de la journée, le soleil n'allait pas tarder à se coucher. Mais il espérait qu'il ne se couche jamais, pouvant ainsi rester là à discuter. Discuter... Oui, ce serait une bonne chose ça. Mais il faudrait trouver quelque chose à dire pour discuter.

- Je suis content de ne pas avoir été lire dans les jardins pour finir. Même s'il fait très beau, je n'aurais pas eu la chance de te rencontrer aujourd'hui. Il marqua une courte pause et reprit :
- Désolé si je t'ai quelque peu ennuyée en parlant de mon enfance aux côtés des moldus et d'autres choses sur mon passé, je dois avouer que je me suis mis à parler sans trop réfléchir...
Il sourit. Un véritable sourire, franc, emprunt d'une certaine gêne.
- Parlons un peu de toi pour changer un peu ! Je déteste me sentir égocentrique, et c'est l'impression que j'ai aujourd'hui... Ton nom, Lamperouge, fait référence à la grande et noble famille française, n'est-ce pas ? As-tu vécu pendant un certain temps en France ?

La chatte de tout à l'heure sauta sur l'appui de fenêtre et vint ronronner en se frottant contre la main de Kyle et se mit sur le dos pour se laisser caresser. Le jeune Serdaigle lui caressa donc le ventre et sourit comme un petit enfant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Winry Lamperouge


♣ Parchemins Enregistrés : 99
♣ Where are you ? : Somewhere you won't find me
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Rictusempra
♣ Character Age : 17 yo


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Mar 20 Juil - 7:43

Au moins, j’étais rassurée, il n’avait trouvé pas ma question trop bizarre. Il avait effectivement un an de plus que moi. Peut-être que cette différence d’âge, minime certes mais bien réelle, le gênera si jamais on avance tous les deux. Il y eut encore un petit silence, même si ma question tout à fait banale avait réduit le premier, je n’avais aucune idée pour celui-ci. Mais il me regardait toujours, avec un certain air intéressé d’ailleurs. Ma tactique d’attraction avait-elle faire effet ? Je n’étais pas experte en la matière, c’était une technique que m’avait apprise une camarade plus âgée de Gryffondor, qui avait pour habitude de toujours obtenir du garçon ce qu’elle voulait. Que ce soit son admiration… ou le reste. Moi, je ne savais pas ce que je voulais vraiment avec Kyle. Il était en effet très beau garçon, mais serais-je trop exigeante si je forçais les choses pour revoir Kyle un peu plus souvent ? Peut-être est-il le genre de playboy qui séduit les filles, couche optionnellement avec et les laisse tomber sans s’attacher plus.

Mais il était trop gentil et sincère pour être comme ça… Mais après tout, je ne le connaissais pas plus que ça, seulement depuis quelques minutes. Et même s’il m’avait parlé comme un livre ouvert sur son opinion des moldus, cela ne voulait rien dire, n’est-ce pas ? Je ne pouvais tout de même pas croire une seule des hypothèses que je venais de formuler dans ma petite tête. Il m’avoua qu’il était content de m’avoir rencontré, même s’il trouvait lui aussi dommage de ne pas être sortit par un temps aussi agréable. A cette réflexion, je ne pus m’empêcher de sourire, et mes joues furent colorées d’un léger rose. Il s’excusa encore, cette fois pour avoir trop parlé de lui. Mais moi j’adorais qu’il parle, que ce soit de lui, des moldus, du chat… Il préféra s’intéresser à moi pourtant. C’était si inattendu … Je veux dire, je ne le prenais pas pour un narcissique, mais je n’avais pas imaginé une seconde qu’il s’intéresse à autre chose que mon prénom et peut-être mon âge.


Si j’avais déjà vécu en France ? Pourquoi est-ce que ça l’intéresse ? Recherche-t-il seulement des filles qui soient issues de familles nobles ? Je ne pouvais pas lui dire ce qu’il m’était arrivé quand je suis allée en France… C’était déjà un souvenir traumatisant, mais en parler à quelqu’un pourrait choquer cette personne. Je souris comme pour le prévenir que j’allais lui mentir et dis « En fait j’y suis allée quand j’étais petite, chez mes grands-parents, mais je ne me souviens de rien ! » Je tournai la tête pour cacher une moue de dégout. Quand je parle de cet été je sens de nouveau le souffle glacial de cette créature, me mordre le cou et me sucer le sang… Je passai ma main sur ma nuque en tremblant légèrement de froid et de peur. Je soupirai alors et fis un petit sourire à Kyle « Ce n’est pas une période de ma vie que j’aime raconter, excuse-moi. J’ai eus une mauvaise expérience là-bas. Désolée de te décevoir… » Mieux vaut être honnête avec une personne que l’on apprécie, même si cela fait que quelques minutes que c’est ainsi. Je me sentais obligée de lui dire la vérité après lui avoir menti sur une chose si importante de ma vie.

Je me mis à me frotter le cou, je sentais encore ce vampire s’approcher de moi. J’ai eus de la chance que mon grand-père l’ait tué, il aurait été capable de me suivre et même de me chasser. Quand j’eus grandi, j’ai trouvé utile de m’informer un minimum sur la créature. J’ai appris que les vampires aiment les défis, et le fait que je ne su réagir cette nuit là était comme une provocation pour lui. Aussi étrange que cela puisse paraître, j’avais envie de tout dire à Kyle sur ce qu’il m’était arrivé, mais cela m’était impossible. « Mais si la France t’intéresse, je peux te prêter des livres dessus. Des livres écrits par des sorciers ... et des moldus ! J’ai des romans que m’ont donné mes grands-parents mais que je ne lis pas. » Ce que je venais de dire n’avait pas l’air de plus l’intéresser, même si le fait que je lui passe des livres moldus l’enchantait. Il était manifestement plus attiré par ce que je pouvais raconter sur moi que sur les livres. Parler de livre dans une bibliothèque… quoi de plus banal ? Mais parler de livre à un type qui ne nous laisse pas indifférent, ça c’est tout simplement stupide.

Je regardais les rayons du soleil couchant faire briller ses yeux, ses cheveux, sa peau lisse… Excuse-moi Kyle, mais tu es définitivement trop attirant pour que je résiste ! Je me mis en face de Kyle pour m’approcher le plus possible de lui sans que ce soit ambigu. Je ne veux pas qu’il croit que je veuille lui sauter dessus, je ne suis pas ce genre de fille… Même si ce ne serait pas de refus. Je lui demandai en le regardant dans les yeux « Tu crois qu’on pourrait se revoir ? Ici ou ailleurs ? » Le crépuscule avançait, je ne voulais pas qu’il décide de partir sans savoir si je le reverrai seul à seul comme maintenant. S’il reste, je resterai jusqu’à trouver un préfet qui nous dénonce à un professeur s’il le faut. Mais il faudra que nous partions manger… On pourrait s’arranger avant le repas pour se voir une prochaine fois ou même juste après… Toute proposition était plus que bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Mar 20 Juil - 13:29

Kyle voyait que sa question posait quelques soucis. Il ne savait pas pourquoi, mais lorsqu'il prononça son nom de famille, il ressentit un recul de la part de Winry, comme si elle se méfiait. Il est vrai qu'on aurait pu imaginer mieux comme façon de poser une question sur le passé, car là, on aurait dit que tout ce qui l'intéressait était le fait qu'elle faisait partie d'une famille noble. Mais pourtant, Kyle détestait les grandes familles, les familles qui se disaient pures, nobles. Son père faisait partie de ce genre de personnes. "Fais honneur à ton nom", avait-il dit à Kyle. Et puis quoi encore ? Il ne s'agissait pas d'une marionnette, il pouvait faire ce qu'il voulait sans s'accrocher à son nom. Ce devait être une des raisons pour lesquelles il ne pouvait supporter Tom Junior. Ce dernier n'était qu'une marionnette. Tout le monde attendait beaucoup de sa part, en particulier son père. Son destin était soi-disant tout tracé, quelle horreur. C'était une honte à l'espèce humaine.

Nos actes définissent qui nous sommes. Un philosophe français moldu avait dit cela. Un existentialiste qui avait écrit beaucoup de livres, des romans, des pièces de théâtre,... "L'enfer, c'est les autres.", un classique !
Lorsque Winry se mit à mentir à Kyle, elle n'essaya même pas de le cacher. Elle lui sourit d'une manière bien particulière, son regard était vague mais ces propos sonnaient faux. Quoiqu'il en soit, Kyle n'avait pas l'intention de la reprendre sur ce mensonge. Si elle ne voulait pas en parler, très bien. Il aurait simplement souhaité qu'elle le lui dise clairement...
Mais, juste après ça, elle se mit à être honnête. « Ce n’est pas une période de ma vie que j’aime raconter, excuse-moi. J’ai eus une mauvaise expérience là-bas. Désolée de te décevoir… » La peur. C'est ce qui se lisait en elle.

Ils ne se connaissaient que depuis peu, il ne pouvait se permettre d'insister. Cependant, il se permit une chose, histoire de ne pas avoir l'air d'un homme qui s'intéressait aux familles nobles. En fait, c'était pire que tout pour lui. Lorsqu'il était petit, son père le regardait comme un déchet. Il ne voulait pas de lui, car du sang moldu coulait dans ses veines. Il ne voulait pas d'enfant, juste la mère de cet enfant. Même si elle possédait du sang moldu, il était tombé sous son charme.
[color=white]- Winry... Je suis désolé de t'avoir demandé ça, je ne pensais pas que c'était un passé si douloureux. Je ne sais toujours pas ce qui t'est arrivé, mais si un jour tu veux en parler, à n'importe quel moment, je serai là. En attendant, je peux d'ors et déjà te dire que je hais les familles nobles, c'est une erreur de la société. Mais bon, heureusement que les êtres qui forment ces familles n'ont pas tous la même opinion, sinon je serais dans de beaux draps aujourd'hui.[/color
Il sourit à nouveau. Comme si c'était pour atténuer la phrase qu'il venait de prononcer.
En effet, si tout le monde dans sa famille pensait comme son père, Kyle serait mort depuis bien longtemps. D'un autre côté, son imbécile de père ne voulait pas subir les foudres de sa mère. Elle était belle et douce, mais, comme toutes les femmes lorsqu'elles sont en colère, elle cachait une partie d'elle-même qui pouvait être des plus effrayantes...

Winry se mit à parler de livres moldus que ses grands-parents lui avaient donné. Des livres sur la France, des livres de sorciers, de moldus, des romans... C'était intéressant, mais Kyle s'en fichait totalement. Il n'écoutait pas vraiment ce qu'elle disait sur ces livres, il écoutait simplement sa voix. Il aimait l'entendre, il aimait l'écouter...

- Nous verrons bien pour les livres, mais je dois te dire que je suis déjà allé en France. Ce n'est pas très loin de l'Angleterre. C'est pas mal, mais j'ai préféré mon voyage lorsque j'ai été voir ma famille en Russie...

Et voilà, il avait recommencé... Il parlait de lui, toujours de lui. C'en devenait vexant. N'était-il pas capable de faire parler la jeune Winry comme il le faisait avec les autres filles ? Ou peut-être qu'une partie de lui ne voulait simplement pas agir avec elle comme avec les autres filles...

Elle s'approcha à nouveau de lui. *N'est-ce qu'une impression, ou tu joues avec moi, Winry ?*, pensa-t-il en son for intérieur.
Et voilà, elle l'avait devancé. Elle avait été plus rapide que lui.
Bien sûr qu'il voulait la revoir, où que ce soit, à n'importe quel moment, pour n'importe quelle raison ! Mais il ne pouvais guère le lui dire ainsi...

- Je crois bien, en effet..., répondit-il simplement.
*Non mais qu'est-ce que tu fous ?! Sois plus précis, dis quelque chose, oui, mais dis-le correctement !* pensa-t-il en regardant Winry dans les yeux. Il avait envie d'approcher à nouveau son visage du sien.

Et il le fit. Il s'approcha doucement, puis, comme un enfant, détourna le regard et pointa du doigt un arbre dans le jardin.
- Que dirais-tu si l'on se voyait dans les jardins, s'il fait toujours beau demain ? Ou alors ici, si tu préfères les coins plus tranquilles...

Il reposa son regard dans le sien, restant très proche d'elle, ne pouvant plus faire un seul pas en avant, ne voulant pas faire un seul pas en arrière.
- Mais je ne veux pas que ça s'arrête déjà, ce soir...

Ça y est, il l'avait dit. Enfin quelque chose de totalement honnête sortait de sa bouche, en-fin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Winry Lamperouge


♣ Parchemins Enregistrés : 99
♣ Where are you ? : Somewhere you won't find me
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Rictusempra
♣ Character Age : 17 yo


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Mar 20 Juil - 14:42

Kyle semblait tout à fait d’accord pour se revoir une prochaine fois. Ce « Je crois bien, en effet… » me fit allonger mon sourire et emballer mon cœur. Il me fit une proposition pour le lendemain. Déjà ? Je ne m’y attendais pas. Je pensais qu’il m’aurait proposé une heure dans la semaine, ou peut-être le week-end ; qui approchait à grands pas d’ailleurs. Mais ce second rendez-vous, si je puis dire ainsi, n’était limité ni dans la durée, ni dans le lieu, ni dans quoi que ce soit. Et pour moi, et pour Kyle. J’aurai pus rester plus d’une heure sans rien lui dire, juste à le regarder et à l’écouter. Mais une relation, quelle qu’elle soit n’est-elle pas le fruit d’un échange ? D’un sentiment ? Nos visages était dangereusement proche, et sans trop le vouloir je me penchai aussi, jusqu’à sentir son souffle sur mes lèvres.

« Mais je ne veux pas que ça s'arrête déjà, ce soir... » Ces paroles douces et trop attendues résonnèrent dans ma tête ainsi que dans ma poitrine. Sa voix grave me donnait le tournis, et je respirais faiblement en tremblotant. Il pensait que je voulais déjà partir ? Juste parce que je pensais à notre futur rencontre ? J’eus un petit rire moqueur, et, toujours aussi près de son visage je lui dis avec une voix douce « Ce n’était qu’une proposition. On n’est pas obligé de partir avant que le bibliothécaire ne nous chasse… » Je pris alors une petite inspiration, pour m’empêcher de continuer à me pencher vers lui et d’atterrir « sans le vouloir » sur ses lèvres qui devenaient de plus en plus tentantes. Mais je restais là, sans bouger et sans rien dire. Cela dû durer encore quelques secondes mais elles s’écoulèrent si lentement que j’eus l’impression que la scène se passait au ralentit, ses battements de cil me paraissaient durer dix secondes et sa respiration résonnait avec un petit écho.

Je me reculais toujours avec un petit sourire et lui dis « Pourquoi détestes-tu les nobles ? Tu en fais partie toi aussi pourtant, il me semble. » Je savais pertinemment que cette question l’embarrasserait, le ferait réagir ; en tous cas qu’il ne resterait pas de marbre. Je ne voulais pas jouer avec ses limites, juste découvrir une nouvelle expression de sa part. Je haussai un sourcil pour lui montrer que j’attendais une réponse après son silence. Il avait dû s’apercevoir que j’avais repris confiance en moi depuis peu, d’où le fait que j’ose le mensonge, le rapprochement ainsi que les questions délicates. S’il devait s’énerver, cela ne me ferait aucune peine, aucune joie, simplement le plaisir de voir ce que cela pouvait donner. Il devait se demander ce que je manigançais par là, en quelques minutes j’étais passée de mal à l’aise à sûre de moi. Moi-même je ne me reconnaissais pas dans mes actes et mes paroles.

Cette assurance soudaine devait être dû au fait que Kyle m’attirait particulièrement. Etait-ce un coup de foudre ? Je ne perdais pas tous mes moyens pourtant ce que je sache, j’agissais simplement différemment. Ma mère m’avait dit une fois que lorsque que je serais amoureuse, la volonté de séduire « l’heureux élu » passerait au dessus de tout tant que je ne serais pas arrivée à mes fins ou que je ne me serais pas faite éconduire correctement. Ce devait être ça… Plus ou moins. Je ne sais toujours pas ce que je ressens pour lui, il y a une grande ressemblance avec l’amour, mais nous ne nous connaissons que depuis un quart d’heure maintenant. Le temps passe trop vite lorsque je le regarde dans les yeux.

Je le regardais me parler avec un léger sourire, je lui dis en lui coupant la parole de peu « Tu as des frères et sœurs ? Excuse-moi, j’ai un grand et un petit frère, mais je me disais que ce n’était pas possible que en ais avec la voix que tu as en parlant de ta famille » Peut-être étais-je allée trop loin cette fois ? Je ne fis même pas attention à sa réaction et dis en le fuyant du regard et tournant la tête « Désolée, c’était stupide et totalement inintéressant. » Je voulais changer de sujet et voilà que je continue de plus belle. Décidément, je perds un peu le fil. Je me levai pour me mettre à la fenêtre, faire de la buée et décider une petite fleur, comme pour attendre le pardon de Kyle ; je me punissais décidément toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Mar 20 Juil - 16:14

« Ce n’était qu’une proposition. On n’est pas obligé de partir avant que le bibliothécaire ne nous chasse… »
Ah, donc le bibliothécaire était un homme. Bon à savoir ça, mais d'un autre côté, peut-être se trompait-elle également ? Enfin bref, ce n'était pas important. Ce qui était important, c'est que Winry ne semblait pas être ennuyée par la proximité entre les deux jeunes gens... Au contraire.
Cette confiance en soi qu'elle a développé en si peu de temps était fascinante. Se pourrait-il que Kyle ait l'air bien plus faible que d'habitude ? Bien plus facile à manipuler ? Ces doutes trottaient dans son esprit et ne voulaient guère s'en aller. Si ce sentiment était de l'attirance proche de l'amour, alors il s'agit du sentiment qui rend le plus vulnérable possible... Et ce n'est pas une bonne chose. Enfin, c'est ce qu'il pensait avant d'y être confronté. Maintenant, il ne sait pas si c'est une si mauvaise chose de devenir vulnérable.

Elle reculait. Elle s'éloignait. Le sourire aux lèvres, jouant de son magnifique regard, elle devenait de plus en plus inaccessible. Elle jouait.
« Pourquoi détestes-tu les nobles ? Tu en fais partie toi aussi pourtant, il me semble. »
Là, c'était au tour de Kyle de reculer. "En faire partie" ? Oui, c'est vrai... Il voulait renier tout lien avec la noblesse, mais il avait accepté l'héritage des Scott. Cette chevalière qu'il portait en main droite. Cependant, il avait également accepté l'héritage des Drakon, la famille de sa mère. Le tatouage en russe inscrit sur son avant-bras gauche était ce qui le liait le plus à sa famille, le diction qu'il suivrait quoiqu'il arrive. "Toujours vaincre", ou "Toujours gagner", telle était la signification de ce tatouage. Son arrière-grand-père gagnait toujours. Le détective légendaire n'avait jamais failli à une seule enquête. Son grand-père n'avait jamais perdu une seule partie d'échecs et sa mère n'avait jamais perdu ne serait-ce qu'une dispute avec son père. C'était la devise de la famille, du côté de la famille qu'il estimait le plus.

- Mon père est un noble, je ne me suis jamais vraiment considéré comme tel. Si ça n'avait tenu qu'à lui, je pense que je ne serais jamais né ou alors qu'on m'aurait assassiné durant mon enfance. Je partage du sang de moldu, du côté de ma mère. Pour un ex-Serpentard tel que lui, c'était un affront de mélanger son sang, si pur, avec un sang impur. Mais il l'a fait, il faut croire que l'amour est capable de tout.
Il était mal à l'aise, il le savait, et faisait de son mieux pour le cacher. Mais là, il était à découvert. Face à cette jeune fille qui se permettait de le mettre à nu aussi facilement, il ne pouvait presque rien cacher.

- En bref, j'ai du sang de noble dans les veines mais je ne me conduirai jamais comme tel... Du moins, pas comme ce que j'ai connu des nobles.
Il prit une grande respiration, regarda Winry bien dans les yeux, voulant rester sérieux, mais finit tout de même par sourire avec son petit air gêné.
Alors qu'il allait dire quelque chose, sans vraiment savoir ce qu'il allait dire, Winry lui coupa l'herbe sous les pieds et enchaîna sur :
« Tu as des frères et sœurs ? Excuse-moi, j’ai un grand et un petit frère, mais je me disais que ce n’était pas possible que tu en ais avec la voix que tu as en parlant de ta famille »
Oh, alors il parlait bien de sa famille et peut-être un peu trop, comme il le craignait. C'est normal après tout, il n'avait pas l'habitude de parler de lui. Il avait plutôt tendance à écouter. Il était doué pour ça, les filles l'ont toujours apprécié pour cette qualité. Mais là, devant Winry, il perdait ses moyens. Peut-être fallait-il que lui aussi commence à jouer de ses charmes ?

« Désolée, c’était stupide et totalement inintéressant. »
Il lui sourit à nouveau.
- Non, ce n'est pas stupide. Je n'ai aucun frère, aucune soeur. Et c'est une bonne chose. Je ne souhaite à personne d'avoir mon père comme instructeur de magie. Le sort Doloris semblait être son passe-temps favori... Donc en tant que père tout court, hmmm... Il y a pire, mais il y a certainement mieux.

Il s'approcha de Winry, encore. Encore un peu... Ils étaient maintenant tout près de la fenêtre, tous les deux.
- Ça, c'est idiot, mais j'en ai envie...
Il approcha son visage encore un peu, regardant Winry droit dans les yeux, plongeant littéralement son regard dans le sien.
Puis, alors qu'il était à distance parfaite pour tenter de voler un baiser à la jeune Gryffondor, il passa sa main dans les cheveux de la dite jeune fille et lui chuchota à l'oreille :
- Ou alors peut-être que nous devrions attendre d'en apprendre davantage l'un sur l'autre... ?

Dieu que ses cheveux étaient doux au toucher. Et comme son regard était envoûtant... S'il ne s'éloignait pas maintenant, Kyle risquerait de craquer face à ces magnifiques lèvres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Winry Lamperouge


♣ Parchemins Enregistrés : 99
♣ Where are you ? : Somewhere you won't find me
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Rictusempra
♣ Character Age : 17 yo


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Mar 20 Juil - 17:28

Il me pardonna. Enfin, « pardonner » est un grand mot encore. Il passa outre disons. Je n’avais pas commis de faute impardonnable à son sens apparemment. Son père était visiblement un homme très sévère … Quand il m’avoua qu’il avait déjà connu le sort Doloris étant petit, j’eus un pincement au cœur, je penchai la tête sur le coté. Après ça, il décida de s’approcher de moi. Et il le fit, encore et encore. Nous étions bientôt très proche l’un de l’autre, je sentais de nouveau son souffle chaud, j’avais la possibilité de voir d’encore plus près ses magnifiques yeux gris-bleu « Ca, c’est idiot, mais j’en ai envie… » Il rapprocha encore plus son visage du mien, me dévorant du regard. Si je ne m’étais pas appuyée contre la fenêtre, je serai tombée par terre tellement je tremblais d’anxiété.

Je pensais qu’il allait oser m’embrasser, et je pensais même que j’allais le faire moi aussi, mais il se retint alors que j’avais déjà les yeux à demi clos. Il dévia sa trajectoire pour chuchoter à mon oreille tout en glissant sa main dans mes cheveux « Ou alors peut-être que nous devrions attendre d'en apprendre davantage l'un sur l'autre... ? » A ces paroles, j’eus une folle envie de lui prendre les cheveux pour le forcer à finir ce qu’il avait si bien commencé, j’avais envie de lui crier de m’embrasser sur le champ, j’avais envie de ne jamais m’être mise dans une situation pareil pour ne pas avoir à subir cette torture inhumaine. Je décidai de frotter légèrement mon nez contre le sien pour l’aguicher et je lui dis « Tu penses vraiment que c’est important tout de suite ? Tu crois que c’est ce qui m’intéresse le plus maintenant ? »

Je secouai très légèrement la tête en guise de signe d’indignation et nous nous embrassâmes. Je dis « nous » parce que nous eûmes tous deux le même réflexe. Moi pour conclure mes paroles, et lui certainement pour me faire taire, de façon très douce. Ce ne fut pas un baiser langoureux, et baveux comme le font les groupies et leurs mecs qui sont très répandus à Poudlard ; loin de là. C’était beaucoup plus doux, même si une certaine petite passion débordait entre nous. L’impacte de nos lèvres fut « violent » … Si on peut dire ça comme ça. Nous avions tous deux très envie de nous embrasser, donc la précipitation fit que nous nous sommes rapprochés très vite. Ses lèvres étaient douces et chaudes et sa main dans mes cheveux était également très délicate dans ses caresses. J’avais pour ma part un de mes bras autour de son cou, pour me surélever et l’empêcher d’arrêter trop vite, et mon autre main sur l’une de ses joues, l’effleurant doucement avec le bout de mes doigts.

On resta collés lèvres à lèvres pendant un court instant pour nous séparer, nous regarder, et nous embrasser de plus belle. Les baisers que nous nous échangions se faisaient de plus en plus nombreux, mais chacun était pour moi une symphonie dans tout mon corps ; me faisant tourner la tête et me déstabilisant. Je le serais encore et toujours plus fort contre moi, j’avais l’impression que jamais je n’arriverai à me décrocher de ses lèvres. Mais je fini par le repousser légèrement, en respirant rapidement et je lui dis « Je suis désolée mais je crois que je ne pourrais pas partir maintenant. Et je crois aussi que ressens quelque chose pour toi… » Je ne sais pas si je tremblais par trop forte envie de l’embrasser encore ou par peur de sa réponse, mais j’eus un regard suppliant quand il me serra plus fort contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Mar 20 Juil - 21:46

Kyle était subjugué. Visiblement, les deux jeunes étudiants n'attendaient que ça. Tous les deux. Ils le voulaient. Ils l'attendaient. Ils l'ont fait. Ce n'était pas Kyle qui embrassa Winry, ni Winry qui embrassa Kyle; non. Il s'agissait des deux qui s'unirent comme d'un commun accord. Leurs lèvres s'étaient d'abord simplement effleurés. Mais ce léger contact suffit à enflammer le jeune Serdaigle.
Il s'approcha davantage et ils s'embrassèrent vraiment. Encore, et encore. Il en devenait dingue. Le temps semblait ne plus s'écouler. Si quelqu'un était venu les déranger, Kyle ne l'aurait même pas remarqué. Il le savait, ça le rendait encore plus dingue.
*Tiens, son corps est plus chaud que tout à l'heure, son souffle est haletant et son rythme cardiaque augmente...*
Kyle avait sa main sur la joue de Winry et certains de ses doigts pouvait ainsi toucher son cou, lui permettant de voir son pouls.
*Oh là là... Je dois arrêter de penser aussi rationnellement, je passe un moment magique là ! Je dois en profiter sans essayer d'analyser la situation... Surtout que moi aussi, j'ai les même 'symptômes' qu'elle... Bon sang, ressaisis-toi Kyle !*
Toutes les pensées des plus incongrues lui traversaient l'esprit, il ne comprenait vraiment pas pourquoi...

Alors qu'ils s'embrassaient, Kyle descendit sa main -qui se trouvait sur la joue de la petite rouquine- et la joignit à celle de Winry. Ils restèrent ainsi un petit temps, comme deux amoureux d'un film hollywoodien (films prisés par les moldus). Ensuite, Ils arrêtèrent et se regardèrent l'un l'autre. Il n'y avait rien à dire à ce moment-là. Les mots étaient devenus obsolètes.
Leurs regards suffisaient pour témoigner du moment magique qu'ils venaient de vivre.
Aucun des deux ne voulaient rompre le contact de leurs regards. Ils étaient comme... Aspirés l'un vers l'autre, comme hypnotisés par le profond regard qui se trouvait devant eux.

Tout d'un coup, Winry fut celle qui repoussa légèrement Kyle. Elle s'éloigna. Non, pas énormément, juste un peu. Mais pour Kyle, cela semblait être déjà trop loin.
Un pas. La distance qui les séparait était d'un pas. Un pas de géant pour Kyle. Il avait l'impression de la perdre. Son instinct reprit le dessus sur ses craintes. Souffle toujours haletant, mouvements frénétiques des mains regard fuyant. Elle était sur le point de dire quelque chose. Peut-être quelque chose que le jeune Serdaigle ne voulait absolument pas entendre ?
« Je suis désolée mais je crois que je ne pourrais pas partir maintenant. Et je crois aussi que ressens quelque chose pour toi… »

Ah... Eh bien non. Il ne s'agissait pas d'une chose qu'il ne voulait pas entendre, mais bel et bien d'une chose qui le cloua sur place. Il ne pouvait guère honnêtement pensé qu'il ne s'agissait pas d'un rêve. Ou d'un cauchemar. Depuis quand Kyle tombait-il amoureux ? Cela n'avait aucun sens. Il partageait la sensation de Winry. Lui aussi ressentait quelque chose pour elle, sans pouvoir lui donner de nom. Cela ressemblait bel et bien à l'amour décrit dans les livres mais que dire ? À part que ce devait être un rêve éveillé. Il n'y avait pas d'autres solutions.

Lui aurait-elle dit une telle chose si elle connaissait le passé de Kyle ? Si elle savait que Kyle avait déjà couché avec énormément de filles dans l'école ? Cela faisait 4-5 ans qu'il y était... Il avait couché avec un grand nombre d'entre elles.
Voyant que Winry attendait visiblement une réponse de sa part, Kyle ne put faire qu'une seule chose.

Il s'avança, calmement, et prit la jeune Gryffondor dans ses bras. La sentir contre lui lui rappela qu'il n'était pas en train de faire un rêve, pas du tout. Il la serra fortement, mais pas trop, juste assez pour qu'elle soit suffisamment proche pour qu'il puisse sentir son parfum et son shampooing. Il lui parla alors doucement à l'oreille :

- Je dois avouer que... Je ne veux pas partir du tout non plus. Je voudrais rester à tes côtés pendant un long, très long moment. Si jamais il s'agit d'un rêve, je ne voudrais jamais m'en réveiller... Je pense... Non, j'en suis sûr. Winry, je ressens clairement quelque chose pour toi...

Il la repoussa gentiment puis la regarda dans les yeux et joignit à nouveau ses lèvres aux siennes. Ce ne pouvait être un rêve, cela semblait trop réel.
Encore une fois, Kyle ne savait dire combien de temps s'était écoulé durant leur baiser. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il en voulait encore, qu'il voulait passer plus de temps avec elle. Juste là, dans la bibliothèque. C'aurait pu être ailleurs, il n'en aurait cure tant qu'il était à ses côté. Il la voulait, il voulait être avec elle.

C'est quelque chose de dérangeant pour lui comme sensation, plaisant, magnifique... Mais dérangeant parce que tout son rythme de vie allait changer. Il avait tendance à coucher avec toutes les filles qui l'intéressaient un tant soit peu... Mais là, ce n'était même pas ce qu'il voulait. Il s'en foutait royalement. Il aimait le sexe, comme la plupart des garçons de son âge, il ne pouvait nier ce fait. Mais il venait de ressentir quelque chose de totalement différent... Quelque chose d'indéfinissable mais de tellement enivrant.

Soudain, alors qu'il tenait les mains de Winry dans les siennes et qu'il la regardait fixement, ne sachant que dire, comme un idiot... Une jeune fille arriva dans leur coin. Elle regarda Kyle et lui dit, bien fort malgré le fait qu'ils étaient dans une bibliothèque :
"Alors comme ça, tu fricotes avec une Gryffondor maintenant ? Je pensais que tu ne les aimais pas trop, qu'elles étaient un peu trop nunuches à ton goût ?"

Elle n'avait aucune retenue, cette Serpentard. Kyle ne savait pas trop quoi répondre... Il ne dit rien du tout mais arbora simplement un air gêné devant la jeune rouquine...
La jeune Serpentard continua à déverser son venin.

"Tu devrais venir avec moi... Rappelle-toi la dernière nuit que nous avons passée ensemble... Rappelle-toi de toutes ces choses que nous avons faites dans le dortoir..."

Elle s'approcha de Kyle et Winry et susurra à l'oreille du jeune Serdaigle, mais toujours de manière à ce que la belle rousse l'entende :
"Tu ne voudrais pas essayer dans cette bibliothèque, ici, maintenant ?"

C'en était trop. Kyle ne pouvait en supporter davantage. Il sortit sa baguette et pointa la Serpentard en disant :
- SILENCIO !

Il la regarda froidement. Elle ne pouvait plus dire un mot et n'était pas douée pour les sorts informulés. Elle était belle, c'est vrai. Sa longue chevelure noire, ses yeux verts en amande, sa fine bouche au lèvres d'une couleur claire et sa peau pale...

- Si tu veux que j'annule le sort, quitte cette pièce sur le champ. Dès que ce sera fait, je l'annulerai, je te le promets...

Il la regarda droit dans les yeux et ajouta :

- Si tu t'approches ne serait-ce qu'une seule fois de plus de l'un de nous deux, je te promets que je ne serai pas aussi tendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Winry Lamperouge


♣ Parchemins Enregistrés : 99
♣ Where are you ? : Somewhere you won't find me
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Rictusempra
♣ Character Age : 17 yo


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Mer 21 Juil - 18:37

« Winry, je ressens clairement quelque chose pour toi... » Un rêve devenu réalité ; non un vœu exaucé ! Il m’embrassait encore, c’était … Magique, et c’est le meilleur terme que je puisse trouver. Ce sentiment ne pouvait être rien d’autre que de l’amour, pour moi, et pour lui aussi. On s’embrassa encore, comme si ; non, c’était vitale pour nous deux. Je ne voulais pas bouger, ne serait-ce que d’un petit millimètre, sauf peut-être si je devais me rapprocher de lui pour sentir la chaleur de son corps. Mes joues étaient roses, je m’en rendais tout à fait compte, mais cela n’importais que trop peu à mes yeux. Le coup de foudre parfait : je le connais depuis environ une demi-heure et pourtant je l’aime comme s’il était toute ma vie ; et ce sentiment est plus que réciproque.

Je devais, pour le bien de mon amour et de mon esprit, le lui dire clairement. Après tout, « Je ressens quelque chose pour toi » ne veut pas dire que je l’aime ? Ou plutôt, que je l’aime comme je peux l’aimer tout de suite. A la fin presque tragique de ce baiser, il me prit les mains, toujours de façon délicate, et on se regarda avec passion. Je décidai de lui dire, mais c’est alors qu’une Serpentard arriva pour tout gacher « Alors comme ça, tu fricotes avec une Gryffondor maintenant ? Je pensais que tu ne les aimais pas trop, qu'elles étaient un peu trop nunuches à ton goût ? » Ces mots me choquèrent profondément. J’en restai bouche bé, et reculai d’un pas lâchant les mains de Kyle. Elle l’avait dit avec un ton si mesquin que je sentis mon cœur commencer à craqueler, se fissurer, comme un objet en verre tombé une première fois.

Kyle ne dit rien. Il la laissa profiter de son silence pour en rajouter encore. « Tu devrais venir avec moi... Rappelle-toi la dernière nuit que nous avons passée ensemble... Rappelle-toi de toutes ces choses que nous avons faites dans le dortoir… » Dit-elle avec un air d’enjôleuse. Je ne pouvais pas en croire mes oreilles, et mes yeux. Kyle ne répondait toujours pas, il se contenta d’arborer un air gêné tandis que cette sale brune avait un large sourire. J’avais de plus en plus de mal à respirer ; mon cœur me faisais souffrir, il battait fort, vite et était couvert de trahison. J’avais une énorme boule à la gorge, et ma tête tournait … Etait-ce un aperçu de la mort ? On dirait bien.

Je les fixais tous les deux et fini par m’écrier « Kyle, de quoi elle parle ?! » Mais il ne m’écouta pas, il semblait m’ignorer totalement, par honte peut-être mais surtout par colère contre cette fille. Je ne pouvais m’empêcher de reculer encore et encore, lentement, de peur et de tristesse. La Serpentard en profita elle pour s’approcher de Kyle. Je cru un instant qu’ils allaient s’embrasser sous mes yeux mais elle lui dit à l’oreille en me regardant « Tu ne voudrais pas essayer dans cette bibliothèque, ici, maintenant ? » Il lui lança un sort pour qu’elle se taise, mais c’était trop tard, elle en avait déjà trop dit. Des larmes remontèrent lentement jusqu’à mes yeux, mon cœur de faisait de plus en plus mal et j’avais l’impression que l’on m’avait jeté un sort Doloris. Alors c’est comme cela que tu es réellement Kyle ? Un simple coureur de jupons ? Un petit don juan ? Un pauvre collectionneur de conquêtes ?

Je m’étais fait de belles illusions à propos de lui, j’avais vraiment été stupide. Comment un type aussi beau, intelligent, et gentil pouvait tomber amoureux comme ça, d’un simple coup de foudre de moi ? Je ne suis qu’un nom sur sa liste, ce n’était qu’un rêve, ou plutôt un cauchemar. Je fermai les yeux, toujours dans mon coin, pour laisser s’échapper mes larmes de mes yeux et couler le long de mon cou. Je me mis la main sur la bouche, j’avais envie de vomir, ils me dégoutaient, tous les deux. Je soupirai et levai les yeux au ciel ; pourquoi ? Pourquoi moi ?

« Si tu veux que j'annule le sort, quitte cette pièce sur le champ. Dès que ce sera fait, je l'annulerai, je te le promets... Si tu t'approches ne serait-ce qu'une seule fois de plus de l'un de nous deux, je te promets que je ne serai pas aussi tendre... » Ces paroles ne me firent rien du tout de sa part. Ou plutôt rien de positif. Avait-il un passé si laid qu’il soit capable de faire du mal à une pauvre idiote ? Etait-il si déterminé à cacher la vérité à ses futurs victimes qu’il était prêt à faire taire ainsi ses anciennes conquêtes ? Je laissai échapper un sanglot avant de m’enfuir de cet endroit atroce. Je fis même exprès de faire tomber le livre moldu de Kyle et de le bousculer en passant à coté de lui.

Je croisai des élèves de Gryffondor que je connaissais, tous me regardèrent bizarrement. L’une d’entre eux que j’appréciais beaucoup se précipita en face de moi en ouvrant les bras. Je plongeai dedans pour pleurer. Elle m’emmena dans un endroit « plus approprié » : les toilettes des filles de l’étage. Heureusement, il n’y avait personne à ce moment là. « Qu’est-ce qu’il se passe Winry ? Racontes-moi tout ! Tu étais pourtant juste allée chercher un livre ! » Mais je n’arrivais pas à parler, tellement j’avais mal au cœur, comme s’il allait exploser. Elle me reprit dans ses bras et me caressa les cheveux. J’étais tout simplement une imbécile, une idiote, je me détestais pour être tombée ainsi dans le panneau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Jeu 22 Juil - 14:16

Kyle se sentit vraiment mal. Il avait la sensation que l'on venait de lui arracher le coeur pour le lui mettre en travers de la gorge. Deux douleurs simultanées. Une seule raison. Sa poitrine le brûlait et sa gorge semblait se resserrer indéfiniment. Son rythme cardiaque augmentait encore, sa tête lui faisait souffrir le martyr. Il venait d'assister à un cauchemar. Un cauchemar éveillé. Il ne savait pas quoi faire... Il était clairement tenté de laisser la chose telle quelle et s'en aller pour oublier ce moment de faiblesse. Mais d'un autre côté, ce dit "moment de faiblesse" était terriblement bon. Il ne voulait pas le perdre aussi vite alors qu'il venait d'y goûter. S'il s'agissait bien de l'amour, alors il lui fallait le garder, faire tout ce qu'il peut pour en ressentir davantage...
Ça pourrait paraître égoïste. Ça l'était peut-être... Mais Kyle ne le ressentait pas de cette façon, il avait besoin de partager ce sentiment avec Winry, pas seulement de le ressentir. Il avait conscience du fait que son amour devait aller dans les deux sens. Même s'il s'agissait de la première fois qu'il ressentait ça, il savait intuitivement comment cela fonctionnait.

- Je me disais bien que c'était trop beau pour être vrai..., soupira-t-il en regardant la direction qu'avait prise Winry.
La petite Serpentard, Mel, était en train de gesticuler avec un regard terrifiant à l'encontre de Kyle. Elle lui en voulait beaucoup, elle ne reconnaissait plus l'homme qui avait partagé sa couche samedi soir.
- C'est bon, c'est bon, je te libère.
Il annula le sort puis courut jusqu'à la sortie. Le bibliothécaire le regarda d'un mauvais oeil, voulant visiblement l'engueuler. Mais Kyle s'en fichait royalement. "Interdiction de courir"... Oui oui, mais là, il s'agissait d'un cas de force majeur.
Dans le couloir de l'étage, il vit une autre Gryffondor en pleine discussion avec une jeune fille qui regardait Kyle avec des yeux de biche. Cette dernière s'était tue à la seconde où elle le vit. L'autre jeune fille le regarda à son tour et lui demanda ce qu'il voulait; visiblement insensible à son charme.
- Je... Winry... Une jeune fille de Gryffondor est sortie d'ici un peu plus tôt en courant, où est-elle ?
La jeune Gryffondor le regardait, visiblement blasée. Il semblerait qu'elle connaissait Kyle de part sa réputation...
"Et que lui veux-tu ? Tu n'as pas déjà assez de conquêtes dans cette école ? Il te la faut en plus?"
Son regard dédaigneux était vraiment craquant. Si Kyle n'était pas amoureux, il aurait vite fait de lui faire changer d'avis sur son compte. Décidément, les Gryffy étaient mignonnes cette année. Mais aucune fille n'égalait Winry. Aucune ne le pouvait. À ses yeux, Winry était celle qui avait réussi à briser la barrière autour de son coeur, à y entrer et à faire sa place dedans. Il y avait beaucoup de place après tout, car il y avait peu d'occupants.
- Je n'ai pas le temps pour ça. Je sais ce que tu penses, mais tu as tort. Je ne veux pas l'ajouter à mon tableau de chasse, je veux qu'elle l'efface et qu'elle mette son nom en grand dessus. Histoire qu'il n'y ait plus de place pour ajouter un autre nom. Je la veux et je veux être à elle. C'est si difficile à croire ?
Elle le regardait d'un air dubitatif, elle semblait regarder dans ses yeux pour voir s'il mentait. C'est une chance que les yeux de Kyle soient aussi expressifs... On pouvait y lire la tristesse facilement. Elle ne pouvait pas en douter.
"J'ai toujours un doute, mais je te laisse y aller, juste pour voir comment tu vas te débrouiller. Elle est dans les toilettes des filles"
Il ne la remercia que du regard, ne voulant pas perdre de temps. Il courut jusqu'à la porte menant aux toilettes. Il hésita entre entrer et tout lui expliquer, ou essayer de lui parler de l'extérieur.
Après tout, il était souvent entré dans ces toilettes... Mais là, ce n'était pas pareil. Il frappa plusieurs fois, une fille ouvrit et referma la porte aussi vite.

- Excusez-moi ! On m'a dit que Winry était là, est-ce la vérité ?
Il entendit des chuchotements, rien d'autres.
- S'il vous plaît ! Je lui dois des explications...
Encore des chuchotements. Une fille ouvrit et sortit juste la tête par l'entre-bâillement de la porte.
"Qu'est-ce que tu as à dire ? Vas-y, parle."
Alors là, c'était un choc. Il devait vraiment parler par le biais d'une porte... Il ne pouvait pas lui parler en la regardant droit dans les yeux ?
- Mais.. Enfin, comment...
Il ne savait pas quoi dire... Et puis comment faire dans ce cas ?!
"Si tu n'as rien à dire, va-t-en. Tu ne crois pas en avoir déjà assez fait ?
Il prit une grande respiration, se retint d'arracher cette porte pour pouvoir entrer sans souci et dit :

- Winry... Je suis... Enfin je... J'ai bel et bien couché avec cette fille. Ce qu'elle a dit était la stricte vérité. Mais ce n'est pas ce que je voulais faire avec toi ! Non pas que je n'ai pas envie de toi mais euh...
Il s'embrouillait. il détestait ça. Il avait envie de partir, avant d'annihiler totalement sa fierté.
Mais il ne pouvait pas...
- Écoute... Tu n'es pas qu'un numéro sur une liste. Je ne compte pas faire de toi l'une de mes "simples conquêtes"... Le sentiment dont je parlais tout à l'heure, tu sais... C'était vrai. C'est toujours vrai...
Il n'y avait toujours aucune réponse de l'autre côté...
- Winry... Je... Je t'aime Winry. Je ne peux pas en être sûr mais cette sensation, cette douleur quand tu es partie... Ca ne peut être que ça... Je t'aime. Reviens, il faut qu'on parle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Winry Lamperouge


♣ Parchemins Enregistrés : 99
♣ Where are you ? : Somewhere you won't find me
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Rictusempra
♣ Character Age : 17 yo


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Jeu 22 Juil - 17:05

Une élève de Serdaigle, de la même année que moi et que je connaissais bien, arriva à son tour dans les toilette. Elle, était apparemment là par hasard. Elle s’arrêta en me voyant pleurer à chaudes larmes. Mon amie de Gryffondor essayait tant bien que mal à me consoler mais c’était impossible ; moi-même je me demandais si un jour j’allais pouvoir arrêter de pleurer. La nouvelle venue demanda ce que j’avais, l’autre lui répondit qu’elle n’en savait rien. Elle s’assit à coté de moi, me donna un mouchoir pour sécher mes larmes et mit sa main dans mon dos. Je dis entre mes sanglots « Je… Il … Je suis une idiote ! » et je recommençai à m’effondrer en larmes. L’élève de Serdaigle eut un air perplexe et dit avec un ton d’ « Euréka » « Ah ! Mais ça ressemble bien à Kyle ça ! » -- « Tu le connais ? » -- « Ouais facile, il est à Serdaigle en 5eme année ! C’est le genre à faire tomber les filles. Il t’a jeté Winry chérie ? »

Je levai la tête pour la regarder avec un air incertain. En fait, il ne m’avait pas jeté du tout ; mais c’était tout comme. Apprendre qu’il était un manipulateur, était pour moi comme s’il venait de me dire que ça ne marcherait jamais entre nous, même si ce n’était pas lui qui me l’avait dit. Je décidai de leur raconter l’histoire. « Mais comment il peut lui faire ça ?! La pauvre ce n’est pas une mauvaise fille ! » -- « Oh, tu sais il le fait à toute ! Si tu veux pas coucher avec, il te jette ; et si tu couches avec mais que c’était pas super, il te jette aussi ! » -- « Tu m’as l’air bien informée. Comment tu le sais ? Qui te l’as dis ? » -- « Bah ! J’ai couché avec trois fois cette année ! Ce type trouvera toujours une porte ouverte s’il veut coucher avec une fille !» Moi et mon amie de Gryffondor la regardâmes avec un air d’incompréhension. Elle avait dit ça sur un ton si léger que j’avais presque du mal à la croire sur parole. Mais apparemment, le fait qu’il se soit servit d’elle à plusieurs reprise ne la gênait pas plus que ça.

C’est alors que quelqu’un frappa à la porte. Frapper ? Ce ne pouvait pas être une fille alors. « Excusez-moi ! On m'a dit que Winry était là, est-ce la vérité ? » C’était sa voix, ce ne pouvait être que lui. Je mis ma main sur ma poitrine car mon cœur venait de s’emballer plus vite qu’il ne l’était déjà. « Je crois que c’est lui. » -- « Il doit sûrement vouloir parler à Winry. » Chuchotèrent mes amies. Je pouvais entendre, malgré la distance qui me séparait de lui, ainsi que la porte, son souffle haletant ; il avait couru. J’eus un faible sourire. « S'il vous plaît ! Je lui dois des explications... » Etait-ce pour me dire que tout cela était faux ? Etait-ce simplement pour me dérober une seconde chance à lui accorder ? « Il m’énerve ! J’y vais ! » -- « Laisse le quand même parler. » La Gryffondor se leva et partit vers la porte pour l’entre ouvrir et passer seulement sa tête.

« Qu'est-ce que tu as à dire ? Vas-y, parle. » -- « Mais... Enfin, comment... » -- « Si tu n'as rien à dire, va-t-en. Tu ne crois pas en avoir déjà assez fait ? » La réponse de Kyle me déçu. Je m’attendais à ce qu’il soit capable de s’exprimer clairement, que cela me fasse mal, ou non. Il était pourtant si bavard tout à l’heure, je ne le reconnaissais pas, pour le peu que je le connaissais. Puis… « Winry... Je suis... Enfin je... J'ai bel et bien couché avec cette fille. Ce qu'elle a dit était la stricte vérité. » Je tournai la tête de dégout. Tout cela était vrai, même ce que m’avait dit la jeune Serdaigle. Quelques larmes coulèrent sur mes joues, c’était déjà plus clair pour moi. Mais il continua « Écoute... Tu n'es pas qu'un numéro sur une liste. Je ne compte pas faire de toi l'une de mes "simples conquêtes"... Le sentiment dont je parlais tout à l'heure, tu sais... C'était vrai. C'est toujours vrai... » Mon amie de Serdaigle tourna la tête vers moi, attendre une quelconque réaction, mais rien. Je restai de marbre, ne sachant que dire, que faire. Et si ce n’était qu’une simple ruse qu’il utilisait avec d’autres pour parvenir à ses fins ?

« Winry... Je... Je t'aime Winry. Je ne peux pas en être sûr mais cette sensation, cette douleur quand tu es partie... Ca ne peut être que ça... Je t'aime. Reviens, il faut qu'on parle... » D’autres larmes coulèrent sur mes joues, mais ce n’était pas des larmes de tristesse. Je n’arrivais plus à déterminer si j’étais heureuse de cette déclaration, ou bien triste et méfiante. J’ouvris la bouche pour tenter de dire quelque chose mais rien ne sortit, tout se bousculait dans ma tête. Il me parlait de douleur, il ne connaissait certainement pas la mienne. Etait-ce pour lui une douleur dû au remord ? Ma camarade de Gryffondor le dévisagea, l’observant de bas en haut. Elle lui dit avec un ton plus que méprisant « Bon, attends là, on va voir. » et lui claqua la porte au nez. Elle vint alors près de moi, la Serdaigle était en train de me faire une tresse pour passer le temps. « Tu sais, moi je pense qu’il est sincère. » -- « Comment tu peux le deviner ? C’est toi-même qui nous as dit qu’il était un bourreau des cœurs. » -- « Ouais mais s’il voulait réellement lui briser le cœur, tu crois qu’il aurait prit la peine de venir se couvrir de honte devant ces toilettes ? »

Elle n’avait pas tort. C’était tout à fait plausible. Mais je ne pouvais pas me lever et lui dire que je me fichais totalement de ce qu’il était avant ça. Il était selon la Serdaigle, connu de presque toutes, puisqu’il avait déjà couché avec elles. « Je pense que tu devrais aller lui parler. T’es pas obligée de lui dire que tu lui pardonnes ou quoi, mais vas au moins lui parler. » -- « Mais regarde un peu ma tête. Même si je voulais, je ne pourrai pas, j’ai une mine affreuse ! » -- « Il vient de te ridiculiser, crois-moi, celui qui est vraiment laid c’est lui. » -- « Mais si on se met ensemble et qu’il me trompe ? C’est un coureur de jupons, il sera forcément tenté de le faire ! » -- « Bah on verra, c’est la vie après tout. Mais si c’est le cas on s’en charge ! » Je leur souris, elles m’avaient convaincu d’aller lui parler seul à seul. Elles partirent ouvrir la porte pour laisser entrer Kyle et sortir. En le croisant, la Serdaigle lui donna un coup dans le bras pour le motiver, et la Gryffondor tourna légèrement la tête ; elle se méfiait toujours.

Quand il entra, j’étais vers la fenêtre, regardant le ciel. Il faisait presque nuit, les rayons du soleil nous éclairaient toujours faiblement à l’horizon. Je ne le regardais pas, j’avais un peu honte de mon visage qui devait être un peu rouge. « Je ne m’attendais pas à tout ça tu sais, Kyle. Je pensais que tu étais un garçon ordinaire, qui partageait simplement quelques opinions avec moi. » Je fini tout de même par me retourner, j’avais envie de voir sa réaction, malgré ma mauvaise mine. Et son visage me manquait, je m’en rendis compte que lorsque que je le vis de nouveau. Je repris « Puis quand cette fille a clairement dit que tu jouais avec les sentiments des autres, pour ton simple plaisir… » Je n’osai pas terminer, je baissai la tête. Il était vraiment trop beau pour que je ne le pardonne pas, mais il m’avait trop fait de mal pour que je le fasse aussi facilement.

Nous étions loin l’un de l’autre. Il avait apparemment jugé préférable de ne pas trop s’approcher, et c’était tout à son honneur ; si j’avais jugé qu’il était trop près de moi, je me serai certainement déplacée jusqu’à ce qu’il comprenne, ou peut-être encore que je serai directement partie sans explications. Mais j’étais attiré par lui, c’était physique, je me sentais mal à lui parler d’aussi loin. Je décidais de m’approcher un peu, en laissant tout de même une distance plus que raisonnable entre nous. Je le regardai dans les yeux avec un air suppliant, je sentais de nouvelles larmes remonter. « Je t’aime aussi Kyle. Même à la folie si tu veux des précisions sur mes sentiments. Mais je ne veux pas risquer de m’engager avec toi si c’est pour qu’ensuite tu t’envoies en l’air avec n’importe quelle jolie fille que tu croises. Je ne veux pas que tu puisses penser que l’on s’appartient si c’est pour que les autres pensent encore que tu es libre. Je veux que ce sois clair pour tous : si on se retrouve, ce n’est pas pour s’égarer. » Je laissai enfin couler mes larmes, pour lui prouver ma sincérité et l’obliger à choisir entre moi et elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kyle L. Scott
{Hogwarts Sherlock Holmes}
Insight To Pure

♣ Parchemins Enregistrés : 235
♣ Where are you ? : Here : http://hogwarts-decadence.bbactif.com/serdaigle-f71/kyle-luka-scott-t25.htm
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Silencio and Impero.
♣ Character Age : Eighteen.


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Ven 23 Juil - 0:04

Enfin. Il pouvait enfin la revoir. Il n'aurait jamais cru que son visage eut pu lui manquer autant... Il resta planté devant elle, ne sachant que dire... Non, ne voulant rien dire. Il ne voulait pas s'approcher davantage, il ne voulait pas l'oppresser si tôt.
Certes, Kyle ne comprenait pas pourquoi elle s'était tant emballée, car ces histoires sont derrière lui, tout ça était terminé à la minute, à la seconde à laquelle il avait compris le sentiment qu'il ressentait en la présence de Winry. Mais, évidemment, elle ne pouvait le savoir s'il ne le lui disait pas...

Après tout, il en avait passé des nuits en compagnie de diverses filles à Poudlard, et pas qu'un peu. S'il devait présenter ses excuses pour chacune d'entre elles, il en aurait pour des heures... Mais aucune de celles avec qui il avait couché ne comptait à ses yeux à ce moment-là. La seule qui comptait était Winry. Mais comment le lui faire comprendre ? Il ne devait être qu'un coureur de jupons pour elle, un simple dragueur et elle, une simple proie.
Elle se mit à parler, lui, écouta calmement. Après tout, il avait déjà dit tout ce qu'il avait à dire.

« Je ne m’attendais pas à tout ça tu sais, Kyle. Je pensais que tu étais un garçon ordinaire, qui partageait simplement quelques opinions avec moi. »
Alors ça, c'était vexant. Kyle, un garçon ordinaire ? Son égo en prit un coup. Il devait vraiment apprendre à faire meilleure impression... Il ne se considère pas comme quelqu'un d'ordinaire, pas du tout. Il était même loin d'être un être ordinaire.
Il regardait Winry, observait ses mimiques pendant qu'elle parlait, cherchait la moindre trace d'un reste de sentiments à son égard. Il ne voyait que déception et éloignement.

« Puis quand cette fille a clairement dit que tu jouais avec les sentiments des autres, pour ton simple plaisir… »
Ah ! Il savait bien qu'il l'avait déjà vue quelque part, cette jeune Serdaigle. Ils avaient passé plusieurs nuits ensemble. Des nuits de rêve, au passage. Vraiment magnifiques, longues et torrides...

Winry s'était rapprochée. Plus elle parlait, plus Kyle était tenté d'utiliser le sortilège "Silencio". Elle lui faisait mal à la tête... Mais il adorait sa voix. Toutes ses contradictions l'énervaient. Il n'en pouvait plus, il voulait en finir. Quelle que soit la façon de le faire. Il avait deux choix : s'excuser platement en espérant qu'elle lui pardonne ou faire demi-tour et la laisser là. Tout dépendrait de la suite... Son regard était attiré par celui de la jeune rouquine. Il ne la quittait pas des yeux. Elle le suppliait du regard, c'était intenable.

« Je t’aime aussi Kyle. Même à la folie si tu veux des précisions sur mes sentiments. Mais je ne veux pas risquer de m’engager avec toi si c’est pour qu’ensuite tu t’envoies en l’air avec n’importe quelle jolie fille que tu croises. Je ne veux pas que tu puisses penser que l’on s’appartient si c’est pour que les autres pensent encore que tu es libre. Je veux que ce sois clair pour tous : si on se retrouve, ce n’est pas pour s’égarer. »

Elle l'aimait. C'est ce qu'il retint de sa tirade. Elle l'aimait. Elle ne voulait pas qu'il aille voir ailleurs... Mais il n'irait jamais voir ailleurs s'il a droit à un tel amour. Pourquoi le ferait-il ? Kyle venait d'expérimenter l'amour, il ne désire pas s'en détacher aussi tôt !

- Winry, regarde-moi dans les yeux... Je n'appartiens qu'à toi. Je ne suis plus libre depuis que tu m'as fait tien tout à l'heure dans la bibliothèque. Ne crois pas que ce moment était faux, que je t'ai manipulée. Je suis bon pour manipuler les gens mais là, je ne pouvais pas mentir. Qu'as-tu pensé de mes baisers ? Semblaient-ils vides d'émotion ?
Il marqua une courte pause et s'approcha de Winry.
Il reprit la parole avant qu'elle ne puisse ne serait-ce que prononcer un mot.

- Penses-tu que j'aurais couru jusqu'ici, que je me laisserais faire par les deux Gryffondor que j'ai rencontrées en venant, que j'aurais laissé tomber ma fierté pour simplement coucher avec toi ? S'il te plaît Winry, ne sois pas idiote. Des filles, je peux en trouver pour coucher à n'importe quel endroit, à n'importe quel moment. Si j'ai fait tous ces efforts pour toi, c'est parce que je veux bien plus que simplement du sexe...

Il s'approcha à nouveau et conclua par un :
- Dis-moi ce que tu penses vraiment, là. Réponds à mes questions pour que je sache si je suis en train de piétiner ma stupide fierté pour rien ou si je le fais bel et bien pour ce que je crois, de l'amour... ?


[HRP] Désolé, c'est court, mais j'ai trop mal à la tête et je suis trop crevé pour continuer ><[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Winry Lamperouge


♣ Parchemins Enregistrés : 99
♣ Where are you ? : Somewhere you won't find me
♣ Sortilège ‒ Potion Fétiche : Rictusempra
♣ Character Age : 17 yo


MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   Ven 23 Juil - 6:51

[hors rp : Non, c’est bien comme ça, ça me va t’en fais pas >< merci !]


« Winry, regarde-moi dans les yeux... Je n'appartiens qu'à toi. Je ne suis plus libre depuis que tu m'as fait tien tout à l'heure dans la bibliothèque. Ne crois pas que ce moment était faux, que je t'ai manipulée. Je suis bon pour manipuler les gens mais là, je ne pouvais pas mentir. Qu'as-tu pensé de mes baisers ? Semblaient-ils vides d'émotion ? » Je ne pouvais pas répondre à ces questions, tout simplement parce qu’il avait raison. Du moins ses propos sonnaient justes et sincères. Avant que cette fille n’arrive, ce qu’il y avait entre nous aurait pu paraître comme une histoire tout à fait sérieuse aux yeux de n’importe qui d’autre. C’était possible même que ce soit la raison pour laquelle elle ait agit ainsi, elle avait certainement peur de perdre Kyle. Je m’étais vexée pour presque rien au départ ; si nous devions nous mettre ensemble, Kyle devrait me rester fidèle et moi je devrais arrêter de prendre en compte l’avis des autres.

« Penses-tu que j'aurais couru jusqu'ici, que je me laisserais faire par les deux Gryffondor que j'ai rencontrées en venant, que j'aurais laissé tomber ma fierté pour simplement coucher avec toi ? S'il te plaît Winry, ne sois pas idiote. Des filles, je peux en trouver pour coucher à n'importe quel endroit, à n'importe quel moment. Si j'ai fait tous ces efforts pour toi, c'est parce que je veux bien plus que simplement du sexe... » A ces mots, je fronçai les sourcils en l’évitant du regard. Je n’aimais pas le fait qu’il parle de sa facilité à manipuler ou à trouver une fille avec qui passer la nuit ainsi. Pour lui c’était devenu une chose banale, commune même. Pour moi, le simple fait de coucher avec quelqu’un m’étais plus inconnu encore plus que de manipuler, et ce n’était pas une chose que je voulais prendre à la légère. Il s’était approché de moi, et il continua.

« Dis-moi ce que tu penses vraiment, là. Réponds à mes questions pour que je sache si je suis en train de piétiner ma stupide fierté pour rien ou si je le fais bel et bien pour ce que je crois, de l'amour... ? » Je tentais de m’empêcher de pleurer, je ne voulais pas le laisser partir alors que je l’aimais, cela m’était impossible. Je fini par me précipiter dans ses bras et de l’embrasser sans rien dire. Malgré mes efforts, des larmes coulaient encore, mais je ne pouvais pas cacher mes sentiments comme un simple visage rouge. « Tes baisers, étaient les plus doux que je n’ai jamais eus. Excuse-moi d’avoir réagis aussi mal, mais je ne savais pas quoi faire. Je ne pensais pas que tu étais comme ça. Je veux dire, du genre à venir me chercher dans ces toilettes pour me dire que tu m’aimes. » Je l’embrassai de nouveau, mes bras autour de son cou pour m’élever et le serrer contre moi.

Puis je lui pris la main pour sortir et retourner jusqu’à la bibliothèque ; nous y avions tous deux oublié nos livres. En ouvrant la porte, je vis qu’il y avait du monde déjà qui passait par hasard, mais aussi qui nous attendait. Les gens qui nous avaient vus partir au fond de la bibliothèque puis s’en aller séparément peut-être ? A notre vue, la plus grande partie commença à chuchoter, et en particuliers les filles. Il y avait même cette fille de Serpentard de tout à l’heure. Elle ricanait avec ses amies, en me regardant d’un air mesquin une fois de plus. Je tournai la tête pour mieux la regarder dans les yeux, et lui lançai un regard si glacial qu’elle eut un petit cri étouffé. Je l’avais fait taire elle, mais je ne pouvais pas faire la même chose avec tous ceux autour de nous. Kyle et moi ne disions rien, nous regardions seulement la petite foule qui formait un demi cercle autour de nous, et qui s’agrandissait assez rapidement. Je fini par passer ma main sur mon visage pour sécher mes larmes, et m’agrippai au bras de Kyle assez férocement. J’avais peur de ce qu’ils pouvaient penser et ce qu’il allait se passer une fois que la rumeur se serait un peu plus propagée.

Je tournai un peu la tête pour ne pas avoir à croiser trop leurs regards et entrainai Kyle vers la bibliothèque. Je mis même ma tête sur son épaule pour faire plus ou moins passer le message aux autres. Une fois dans la bibliothèque, ce fut la même scène. Tous nous regardèrent avec interrogation. Je baissai la tête, un peu gênée de la situation mais continuait d’aller retrouver mes livres. Une fois arrivés de nouveau au fond de la bibliothèque où nous étions, je dis calmement à Kyle en regardant par la fenêtre. « C’est vraiment embarrassant. » J’étais assez dégoutée de la réaction des filles en particulier. Avec combien de filles que nous avons pu croiser avait-il déjà couché ou flirté ? C’était une question que je n’allais pas pouvoir me sortir de la tête avant un petit moment… Je pris mes livres et mis ma tête sur l’épaule de Kyle en disant « Je sens que ça va être dur au début mais avec un peu de temps… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}   

Revenir en haut Aller en bas
 

What someody like you is doing in a place like this? {PV Winry& Kyle}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Hogwarts Decadence † :: OUT OF THE GAME :: HOGWARTS INSIDE :: • cinquième étage :: » bibliothèque-